Le recteur d’Académie dans le collimateur des syndicats d’enseignants

éducation
visuel Guadeloupe1ère
©Guadeloupe1ère
Stephan Martens peut- il continuer à « mener sa barque » comme il l’entend ? Quatre syndicats d’enseignants réclament sa démission. Selon leurs membres, C’est lui, qui saborde le service public d’éducation.
Le Syndicat des Personnels de l’Education en Guadeloupe, l’Union Nationale des Syndicats Autonomes, la Confédération Générale du Travail de la Guadeloupe et la Fédération Syndicale Unitaire veulent « la tête » du recteur. Le débat sur la bonne santé de l’appareil scolaire Guadeloupéen et l’ambiance entre ses différents acteurs est relancé, après déjà des « remous », dans les semaines ayant suivi la rentrée de septembre.

La lettre au recteur

Mercredi les quatre organisations ont adressé un communiqué  particulièrement virulent à Stephan Martens. Ils dénoncent « une politique immorale » et demandent tout simplement sa démission.
Les précisions d’Eric Lefevre :

Eric Lefevre/ lettre au recteur


Marie- Emile Mirval est secrétaire général du SPEG. Hier il était l’invité du grand direct radio de Guadeloupe1ère. Il a répondu aux questions de Sébastien Gilles :

Marie- Emile Mirval/ lettre recteur


Le recteur ne s’est pas exprimé à nouveau face à la critique et la contestation. Hier, il a officiellement déclaré qu’il s’agissait là « d’attaques sans fondements et qui n’appellent aucun commentaire ».
Il s’était déjà exprimé sur notre antenne au sujet de la gronde des syndicats des personnels enseignants. C’était après la réunion de rentrée :

Stephan Martens/ recteur lettre ouverte