publicité

L’eau au cœur des préoccupations

Le précieux liquide ne coule plus dans de nombreux foyers depuis hier. Conséquence de la grève des agents de la Générale des Eaux, inquiets de leur futur transfert au SIAEAG . Outre les coupures d'eau, des milliers de litres ont été "perdus" durant la nuit.

© Guadeloupe1ère
© Guadeloupe1ère
  • Julien Babel
  • Publié le , mis à jour le
Depuis le début de la semaine le mouvement de grève initié par les employés de la Générale des Eaux focalise l'attention d'une grande partie de la population.
Ces 143 salariés sont inquiets de leur devenir à deux semaines de la fin de la convention qui lie leur employeur, la Générale des Eaux, au Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe.
Malgré la réunion d’hier après-midi avec le préfet et le président délégué de l’Office de l’Eau ces salariés se disent “dans le flou total”.

Si tout le monde n'est pas directement touché par les coupures d'eau, leur impact global est toutefois bien réel.


De nombreuses écoles fermées

Au Lamentin les écoles primaires ont été fermées hier après- midi.
Seul le collège devrait être ouvert toute cette journée de mardi.
Les autres communes touchées ont pris des dispositions particulières.
Baie- Mahault a eu recours à des citernes. Un aménagement qui assure le fonctionnement scolaire pour la journée mais dont la reconduction sera à discuter suivant l'évolution de la grève. Les écoles de la commune pourraient être fermées à partir de mercredi.
D'autres communes ont décidé de fermer les écoles dès ce mardi.
Pour les Abymes la fermeture aura lieu à l'issue du service de restauration scolaire.
A Morne- à- l'Eau les écoles seront fermées à l'issue des cours de la matinée. La restauration scolaire ne sera pas assurée.


La perte de milliers de litres

Outre le mouvement de grève, qui influence déjà le quotidien, un débordement a eu lieu hier soir.
La citerne de Morne Miquel a perdu de grosses quantités d'eau vers 3h du matin. Des milliers de litres se sont échappés des cuves, formant un véritable “torrent” à Grand- Camp.


Peut être une éclaircie pour la convention avec le SIAEG

Une solution semble se dessiner sur la question de la convention avec le Syndicat. Une nouvelle convention provisoire pourrait être établie.
Les précisions d'Olivier Lancien :

Olivier Lancien/ grève eau 141216



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play