publicité

Campagne sucrière 2015 : Marie Galante prête pour le broyage

Si le démarrage de la campagne sucrière est toujours compromis en Guadeloupe dite continentale, il n’en est pas de même pour Marie-Galante… La coupe de la canne a démarré. Et la sucrerie de Grand-Anse pourrait lancer le broyage dés aujourd'hui....

© Marie Galante si belle
© Marie Galante si belle
  • Josiane Champion
  • Publié le
Conformément aux dates fixées en commission mixte de bassin, les premiers bons de coupe ont été distribués depuis vendredi aux opérateurs de récolte de l’île. Plusieurs entreprises (pour celles qui sont prêtes) ont donc commencé à récolter. La coupe à Marie-Galante restant essentiellement manuelle, il faut bien sûr plusieurs jours pour pouvoir rassembler un volume de canne conséquent avant de lancer le broyage. La sucrerie de Grand’Anse a ouvert sa balance ce matin à 6 heures. Il lui faut un minimum de 1 200 à  1 300 tonnes de canne avant de démarrer les moulins; elle a réceptionné quelque 600 tonnes de cannes. Il en faut au moins le double pour démarrer le broyage. La direction espère lancer les moulins cet après-midi ou au plus tard demain.

Les ouvriers de l’usine se sont réunis en assemblée générale hier. Certains d’entre eux aimeraient que les NAO de branche entre usiniers et syndicats d’ouvriers aient abouti, avant de faire tourner l’usine. Et justement, une nouvelle réunion est prévue ce matin au CTCS, avec un possible accord, en particulier sur l’augmentation des salaires. S’agissant de Marie-Galante, rappelons que le tonnage attendu par l’unité sucrière cette année, est de 104 000 tonnes, soit 33 % de plu
© Paysages de Guadeloupe
© Paysages de Guadeloupe
s que les 78 000 tonnes broyées l’an dernier. Pour l'heure, le taux de richesse saccharine des premières cannes livrées se situe entre 8 et 9%.
Reste à savoir si les opérateurs de coupe vont tous jouer le jeu, à commencer par les ETA, sachant que le bassin de Marie-Galante est concerné lui aussi par les négociations en cours avec les planteurs, pour tenter d’obtenir une hausse de 3 € par tonne pour la coupe manuelle (et 2€ pour la coupe mécanique).


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play