Quels sont les enseignements du premier tour des élections départementales en Guadeloupe ?

politique
Michaux-Chevry
Marie-Luce Penchard, maire de Basse-Terre et Lucette Michaux-Chevry, lors des élections départementales en 2015.
Une première étape a été franchie pour ces élections départementales 5 cantons ont été pourvus dès le premier tour. 
Cinq binômes ont été élus dès le premier tour aux départementales en Guadeloupe. La grosse surprise vient du chef lieu : Basse-Terre, le sixième canton de l’archipel. La « Dame de Guadeloupe » Lucette Michaux-Chevry et son binôme, Simon Barlagne, ancien maire de Saint-Claude ont été battus par Elie Califer, actuel maire de Saint-Claude et Brigitte Rodes, avocate bien connue. Avec cette défaite, c’est un pan de l’histoire politique qui se tourne, même si Lucette Michaux-Chevry affirme qu’elle aura encore des choses à dire aux prochaines élections.
Le nouveau maire du Lamentin , dans le nord Basse-terre, Jocelyn Sapotille (PS) a été lui aussi, avec sa binôme, Liliane Maximin-Bajazet, été élu au premier tour (60,51% des suffrages exprimés). Ils battent le conseiller général sortant, José Toribio (divers gauche).
A Marie-Galante, Maryse Etzol ne fait pas dans la dentelle. En duo avec Marthyr Nagau elle défait Huguette Ibalot/ Harry Selbonne et Guy Accipé/ Liliane Passé-Coutrin avec plus de 2200 voix d’avance sur son principal adversaire.
Le conseiller général sortant, maire de Petit-Bourg, Guy Losbar et son binôme Maryse Citronnelle sont eux aussi élus dès ce dimanche.  A Petit-Canal, le nouveau maire Blaise Mornal associé à Marlène Bernard ont battu le conseiller général sortant, Jean-Marie Hubert (en binôme avec Anne-Marie Dollin).
Il reste encore 16 autres cantons a en lice pour un second tour de ces départementales. La FGPS, la fédération Guadeloupéenne du parti socialiste est en bonne position dans la plupart de ces duels. 

L'analyse de Gilbert Pincemail

L'analyse de Gilbert Pincemail