publicité

Agressions: les guadeloupéens se protègent

Les violences et agressions inquiètent les Guadeloupéens. Depuis plusieurs années, ils s'équipent d'armes d'autodéfense en réponse à la montée de la violence et des agressions en tous genres.
Une protection passive qui diminue le sentiment d'insécurité.

  • Yolaine Poletti-Duflo
  • Publié le , mis à jour le
Jeunes, moins jeunes, personnes âgées, commerçants craignent de plus en plus d’être agressés. C’est le constat d’une société d’équipement de professionnels de la sécurité. 
Depuis le mois de novembre dernier, ils notent une forte demande d’armes de défense passive. Gaz lacrymogènes, « choqueurs » (défenses électriques) ou encore matraques.Ils sont des dizaines chaque jour, des femmes comme des hommes, à se doter d'armes d'autodéfense et parfois à n’importe quels prix ! car certaines de ces armes ont tout de même un côut.
©

Certains souhaiteraient même pouvoir équiper leurs enfants, tant l’insécurité ou le sentiment d’insécurité s’installent. Mais pour acquérir ces armes non létales, il faut être majeur.
Les évènements de ces dernières semaines n’on fait que renforcer cette psychose.
©

armes de défense passive:
https://www.service-public.fr > vosdroits

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play