Virus Zika : la mission EPRUS est à pied d'oeuvre en Guadeloupe

zika
La Mission de l'EPRUS à pied d'oeuvre en Guadeloupe
Les 4 membres de la mission EPRUS à leur arrivée au CHU de la Guadeloupe. ©Olivier Lancien
La mission de l'EPRUS, l'établissement de préparation et de réponses aux urgences sanitaires, est en Guadeloupe. Mardi 09 février, elle s'est penchée sur les moyens du centre hospitalier universiataire de Guadeloupe en cas d'épidémie avec des urgences sanitaires importantes.
Un médecin urgentiste, un médecin réanimateur et deux autres spécialistes composent cette mission de l'établissement de préparation et de réponses aux urgences sanitaires (EPRUS). Elle s'est d'abord rendue en Martinique, puis envolée pour la Guyane. Deux régions particulièrement touchées par le virus du Zika. D'ailleurs elles sont toutes les deux en phase d'épidémie. Enfin, cette mission a débarqué en Guadeloupe. L'archipel ne compte, pour le moment, que 17 cas confirmés de malades, dont deux femmes enceintes.
L'objectif de l'EPRUS, élaborer une réponse adaptée à une éventuelle "urgence sanitaire". Ces spécialistes ont analysé plusieurs services du centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe.

La mission EPRUS en visite en Guadeloupe




L'EPRUS, un appui logistique indispensable en cas d'urgence

Grâce au plan qu'il va élaborer pour chaque territoire touché par le Zika, l'EPRUS pourra dépêcher, si le besoins s'en fait sentir, des renforts de personnel médical ou du matériel hospitalier pour faire face. Un soutien logistique qui pourrait s'avérer extrêmement utile. 
 

La Mission EPRUS en visite en Guadeloupe

 

Nous avons anticipé avec eux, avec leurs conseils, ces situations qui pourraient être embarrassantes.


 





La mission de l'EPRUS en Guadeloupe pour lutter contre le Zika
Patrice Leconte, le directeur adjoint du CHU de la Guadeloupe. ©Olivier Lancien


L'archipel a mis en place un plan rouge avec tous les professionnels de santé, privés et publics, en cas d'urgence. Le centre hospitalier universitaire est le point névralgique de ce dispositif. La Guadeloupe bénéficie du retour d'expérience de la Guyane, de la Martinique et du Brésil.
 

La mission de l'EPRUS en Guadeloupe pour lutter contre le Zika




La Guadeloupe n'est pas, encore, en état d'urgence sanitaire pour le zika
 

Online Graphing
Create a graph



Les autorités sanitaires font tout pour éviter d'en arriver là. Une augmentation du nombre de cas de zika devrait être inévitables selon les spécialistes. La prévention reste le meilleur moyen de lutte. Détruire les gîtes larvaires, se protéger des piqures de moustiques. L'ARS a mis en ligne sur son site internet la liste de produits répulsifs jugés efficaces. L'agence prévoit aussi, en lien avec les médecins, de distribuer dans les jours qui viennent plus de 5600 kits de protection anti-moustiques (moustiquaires, répulsifs...) spécifiquement aux femmes enceintes.

vOIR AUSSI 
 

Voir aussi : 
 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live