La Guadeloupe au milieu d'un trafic d'armes et de drogue

sécurité
armes à feu .jpeg
©cc-by m.lainesse
Le vaste trafic d’armes qui s’opère en Guadeloupe, est directement lié au commerce de la drogue. C’est ce que montre la note confidentielle de « l’unité anti-gang et économie souterraine » de la police nationale.
Les itinéraires empruntés pour introduire chez nous ces armes de poing et fusils de guerre, sont les mêmes que les routes du narcotrafic : la Colombie, le Venezuela, et la Dominique, côté sud ; la République dominicaine et Haïti, côté nord, avec comme point de transit, l’île d’Antigue (à 80 km au nord de notre archipel). Les auteurs de la note de service mettent l’accent sur la porosité de nos frontières : difficile de surveiller 405 km de côtes, avec les multiples points de mouillage utilisés par les trafiquants. Des trafiquants qui par ailleurs passent par les réseaux sociaux (l’application Whatsapp notamment) pour communiquer et faire du marketing sur les armes en vente.

Voir aussi : 
On l'a compris, un vaste réseau d'arme à feu... Je porpose d'écouter la réaction de Christian VAINQUEUR/secrétaire national délégué Unité SGP Police FO