Guadeloupe: Alain Félix Flémin dénonce le projet de loi gouvernemental de réforme du code du travail

politique
Alain Félix Flémin, invité de Politique Première
Le secrétaire général du PCG, Alain Félix Flémin, invité de Politique 1ère. ©Olivier Lancien.
Alain Félix Flémin, secrétaire général du PCG, était l'invité lundi de Politique Première en radio. Il est revenu sur les grands dossiers politiques, mais d'emblée, il a cloué au pilori le projet de réforme du code du travail. Il a répondu aux questions de Claude Danican et Olivier Lancien.
Le gouvernement de Manuel Valls a déclenché une profonde polémique à gauche avec le projet de loi porté par Myriam El Khomri, la ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogie social. Un texte qui prévoit de réformer en profondeur le code du travail. Pour Alain Félix Flémin, c'est un mauvais coup porté aux salariés. Le secrétaire général du parti communiste Guadeloupéen dénonce même une collusion supposée entre les socialistes français, la droite et le partonat.

Alain Félix Flémin (PCG) invité de Politique Première

 

Produire pour répondre aux besoins essentiels de la Guadeloupe      


En décembre dernier, à l'occasion des élections régionales, le PCG a présenté un liste conduite par Mona Cadoce. Un échec, puisque cette liste n'obtient que 0,92% des suffrages exprimés, au premier tour. Le Parti Communiste Guadeloupéen refuse pourtant de changer de discours pour plaire au plus grand nombre. Ce serait une sorte d'escroquerie intellectuelle pour les dirigeants du PCG. Les élections se succèdent dans l'archipel, mais on se contente "de changer les hommes". Les scrutins seraient devenus des élections de personnes. Les communistes guadeloupéens veulent séduire sur leur idéologie, sur le programme qu'ils proposent aux électeurs. Selon Alain Félix Flémin, la Guadeloupe s'enfonce dans un marasme économique, social et sociétal, d'année en année. Il faut changer de logiciel économique pour faire émerger l'archipel selon lui. Et celà passe par une adaptation économique. il faut un nouveau modèle économique qui va se recentrer sur nos îles, se rapprocher de l'autosuffisance alimentaire. Il faut aussi produire utile, rechercher à satisfaire d'abord le "marché intérieur" guadeloupéen.

Alain Félix Flémin, le secrétaire général du PCG, invité de Politique Première sur Radio Guadeloupe 1ere

 

Alain Félix Flémin (PCG) invité de Politique Première
Alain Félix Flémin, le secrétaire général du parti communiste Guadeloupéen, développe le projet économique de son parti pour la Guadeloupe. ©Olivier Lancien.


Un projet économique qui doit aller de pair avec le projet politique du PCG. Le parti reste fidèle à ses objectfs. Obtenir une évolution statutaire pour la Guadeloupe. Le PCG est favorable à une autonomie concertée avec la France. Le droit commun "nous empêche de profiter de nos richesses" martèle Alain Félix Flémin.
 

Alain Félix Flémin invité de Politique Première sur Guadeloupe 1ere la Radio


Politique Première c'est tous les lundis à 18h20 sur Guadeloupe Première la Radio.  

Les Outre-mer en continu
Accéder au live