L'AUDRA au bord de la faillite

santé
L'AUDRA
C’est la quasi-faillite pour l’AUDRA. Elle est en redressement judiciaire depuis 9 ans, et elle aurait contracté une dette de 8 millions d’euros. La direction demande aux salariés de renoncer –entre autres- à une partie de leurs rémunérations et de leurs avantages sociaux,
L’Association pour l'Utilisation Domicile du Rein Artificiel, qui se situe à l’hôpital Ricou à Pointe-à-Pitre/Abymes, prend en charge 250 patients guadeloupéens qui souffrent d’insuffisance rénale. C’est la principale structure à faire de la dyalyse dans le département.
L'AUDRA qui a deja fait l'objet par le passé d'un redressement judiciaire essuie une nouvelle crise financière. La direction tente de faire passer un plan de retour à l'équilibre qui n'obtient pas l'adhesion des salariés.
Hier soir, en assemblée générale, le personnel de l’AUDRA a rejeté ce plan de sauvetage. L’UTS-UGTG réclame le déclenchement de la procédure d’alerte et la mise en place d’un audit.

Voir :