3 ans de prison ferme pour avoir abandonné son bébé dans les toilettes de l'aéroport d'Orly

justice
Une jeune martiniquaise condamnée condamnée à 5 ans de prison pour avoir abandonné son bébé à Orly
©EMMANUEL GLACHANT / AFP
Elle avait accouché dans les toilettes de l'aéeroport d'Orly sud, avant d'abandonner le bébé sur le sol. Elle avait ensuite embarqué pour un vol, à destination de la Martinique. La jeune femme a été condamnée à 5 années de prison, dont 2 avec sursis. 
Gaëlle C. était poursuivie pour "délaissement de mineur de moins de 15 ans suivi de mort".

Une sentence plus clémente que les réquisitions


Le 13 juin 2014, la jeune femme avait accouché dans les toilettes de l'aéroport d'Orly avant d'abandonner le nourrisson sur le sol et d'embarquer, comme prévu, à bord d'un avion. Direction, la Martinique, pour 3 mois. Le nouveau-né avait été retrouvé par une femme de ménage. Le bébé, baptisé Alexandre, par l'quipe pédiatrique de l'hôpitel Kremlin-Bicêtre, était mort des suites d’une hypothermie, 11 jours après sa découverte.

Gaëlle C. écope donc de 5 ans de prison dont 2 ans avec sursis. 
Pour l’avocat général, Philippe Astruc, qui avait requis cinq ans de prison ferme, Gaëlle C. avait accompli "un acte glaçant", et était ressortie des toilettes "tranquille comme Baptiste". Et de résumer son sentiment en une phrase : "Elle pouvait faire autrement", selon Le Parisien

Déni de grossesse indéniable pour les avocats de la défense


A l'audience, ses avocats n'ont pas plaidé le déni de grossesse mais, ils assurent qu'il est indéniable. Une experte psychiatre venue à la barre, en début de semaine a évoqué "l’altération du discernement" au moment des faits.
Lors du procès, la jeune femme a expliqué de pas s’être sentie "responsable" de la mort d’Alexandre. Une réponse maladroite qui avait interpellé l'avocat général. Elle avait toutefois précisé regretter son geste. Déclaration reprise par l'un de ses avocats qui a affirmé qu'elle n'avait pas souhaité faire de mal au bébé. Elle l'avait enveloppé dans du papier, avant de le poser au sol, "elle ne l’a pas laissé dans une voiture, dans une forêt, dans un frigo, a-t-il déclaré, mais dans un des endroits les plus fréquentés au monde".

Gaëlle C. a été incarcérée à l’issue de l’audience.