3e rappel du vaccin Covid-19 : la Haute autorité de santé recommande le Pfizer et non plus le Moderna

coronavirus
Vaccin Pfizer
©U.S. Secretary of Defense
Une décision motivée, selon l’autorité, par un certain nombre d’inconnues sur la dose du vaccin Moderna, mais aussi par le fait que l’extension de l’autorisation de mise sur le marché n’a été étendue qu’au vaccin Pfizer pour l’instant.

La H.A.S., la Haute Autorité de Santé recommande l’utilisation du vaccin Pfizer pour la 3eme dose. 
Pour l'heure, seul le laboratoire Pfizer bénéficie d’une d’extension de son autorisation de mise sur le marché pour les rappels, obtenue le 5 octobre dernier/ Le vaccin Moderna ne peut donc être utilisé pour cette fameuse 3e dose.Du moins, pour l’instant.

Des résultats de travaux encore attendus

Les autorités sanitaires européennes estimant que des inconnues demeurent sur la dose à prescrire ainsi que sur la population cible. Le travail actuellement en cours de l’E.M.A., l'European Medicines Agency (l'Agence européenne des médicaments) pour la tranche d’âge, mais aussi sur le dosage nécessaire, ont conduit la Haute autorité de santé à la prudence. L'entité est donc désormais dans l'attente des résultats de ces travaux.

Pour rappel, depuis fin août, la HAS avait rendu plusieurs avis pour décider des populations devant recevoir une dose de rappel, à savoir les personnes âgées de plus 65 ans et souffrant de comorbidités, mais aussi pour les personnels soignants et du secteur du transport médical .

Pour autant, le vaccin Moderna n’est pas encore complètement hors course. Si les risques encourus de développer certaines pathologies comme les myocardites et péricardites sont écartés dans les prochaines semaines, une autorisation de mise sur le marché pourrait, à nouveau, être accordée pour son utilisation dans la campagne de rappel.

Mais en attendant, c’est bien le Pfizer qui dispose de cette extension de l’autorisation. C’est donc lui qui sera utilisé pour les rappels.