publicité

6ème et dernière plénière de l'année pour la Région

Les élus du conseil régional participaient ce matin à la 6ème assemblée plénière de la collectivité. Une réunion à Basse-Terre essentiellement consacrée aux orientations budgétaires pour 2018. Six points étaient à l’ordre du jour.

© P. Labéca
© P. Labéca
  • FJO avec O. Lancien et L. Guiolet-Oulac
  • Publié le , mis à jour le
Un budget primitif qui se monte à 505 millions 110 mille euros. Un peu plus de 200 millions d’euros en investissement et 304 millions 730 mille euros en fonctionnement. Un budget globale quasiment stable par rapport au budget primitif de cette année.
Ary Chalus, le président de région, axe ses orientations budgétaires autour de 9 piliers, parmi lesquels l’eau, l’aménagement du territoire, le transport ou encore la formation professionnelle. Ce dernier chapitre est l’un des plus gros postes avec plus de 101 millions injectés. Pas assez, selon l'opposition qui a choisi de s'abstenir sur presque tous les points mis aux voix
MARIE CAMILLE MOUNIEN ELUE DE L OPPOSITION

Mais si ces orientations budgétaires ont été âprement discutées ce matin, plusieurs points étaient particulièrement scrutés. En premier lieu, par le monde économique, avec l’adoption des exonérations d’octroi de mer pour tout chef d’entreprise qui exerce une activité dans l’archipel.
Par ailleurs, la Région a souhaité mettre en avant l'activité de plusieurs jeunes entrepreneurs guadeloupéens qui ont engagé leurs activités sur la route du vert et du bleu, l’innovation et le transport, notamment à destination des personnes à mobilité réduite. La collectivité régionale souhaite les accompagner et en fait d'ores et déjà une priorité régionale pour 2018.

En revanche, le président de la Région n'a pas souhaité s'enliser dans un conflit avec le département sur la répartition 2017 de la taxe spéciale sur les carburants. Un bras de fer avait opposé les deux collectivités sur cette répartition ; le Tribunal administratif a donné raison au département. Pour Ary Chalus, il est désormais urgent de placer les Guadeloupéens au coeur de toutes les préoccupations politiques.
ARY CHALUS PDT DE LA REGION GUADELOUPE

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play