8 personnes interpellées dans le cadre de l’enquête sur l’attaque de la gendarmerie de Lamentin en novembre dernier

justice
Conférence de presse du Procureur de la République
©O. Duflo
Les évènements de la mi-novembre l’an dernier n’en finissent pas de faire des remous. Le procureur de Pointe-à-Pître a fait le point hier sur l’enquête relative à l’attaque de la gendarmerie de Lamentin. 8 personnes ont été interpellées.

« Le pire a été évité de justesse »…

Patrick Desjardins, Procureur de la République de Pointe-à-Pître

Déclaration du procureur de Pointe à Pitre, qui au cours d’une conférence de presse hier après-midi a fait le point sur l’attaque, deux jours durant, de la gendarmerie de Lamentin. C’était lors des évènements de novembre dernier…Une cinquantaine d’individus  avait tenté de prendre d’assaut la caserne, cocktail Molotov à la main.

Ces personnes ont été "présentées au juge d'instruction" en vue d'une mise en examen pour "violences volontaires aggravées", "dégradation en bande organisée" et "vols organisés", a précisé cette source vendredi soir. Ces interpellations font suite à l'attaque d'une gendarmerie et aux pillages d'un commerce et d'une école en novembre à Lamentin, alors qu'éclataient en Guadeloupe violences urbaines, blocages et crise sociale contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale.            

Selon les précisions apportées par le Procureur de la République de Pointe-à-Pître lors de cette conférence de presse, l'enquête, "menée sur commission rogatoire", a permis d'interpeller huit individus en début de semaine. Cinq ont été présentés ce vendredi au juge d'instruction à l'issue des 48 heures de garde à vue. Quatre d'entre eux, originaires de Lamentin, des jeunes entre 20 et 30 ans et un mineur de 14 ans, font l'objet d'un placement en détention provisoire".

Les suspects sont :

"mis en examen pour violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l'autorité publique, dégradation en bande organisée par moyen dangereux, en réunion, avec usage d'arme et sur personnes dépositaires de l'autorité publique, et vols organisés"

Patrick Desjardins, Procureur de la République de Pointe-à-Pître  

Voir : Le reportage de Jordi Rayapin et Olivier Duflo

©Guadeloupe