Une aide de 4.000 euros pour l'embauche d'un jeune de moins de 25 ans

emploi
emploi jeune
Axel, jeune employé ©Ludivine Guiolet-Oulac
Le Premier ministre, Jean Castex, a précisé ce jeudi 16 juillet que les entreprises seront éligilbles à l'aide pour l'embauche des jeunes pour au moins un an, quelle que soit leur taille. En Guadeloupe, les entrepeneurs souhaitent plutot un abondement du Pacte pour l'emploi des jeunes existant.
Le président de la république, Emmanuel Macron l'avait annoncé lors de son allocution télévisée du 14 juilllet dernier, la création d'un dispositif exceptionnel d'exonérations de charges pour favoriser l'embauche des jeunes. Les jeunes, permières victimes de la crise économique.

Lors de son discours de politique générale, Jean Castex a confirmé le dispositif en précisant son montant « à hauteur de 4.000 euros par an ». Une aide destinée à l'embauche d'un jeune de « moins de 25 ans » valable sur une durée « au moins un an », le tout quels que soient les effectifs de l'entreprise.

Un dispositif qui s’appliquera « dès juillet », a détaillé le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire ce jeudi.
 
emploi jeune
Axel, jeune technicien en informatique ©Ludivine Guiolet-Oulac

"C'est de la tresorie bonne à prendre après le covid, sachant qu'il a été difficile à vivre pour bon nombre de structures", explique Marcel Robert, chef d'entreprise.
 

Des mesures, pas nouvelles

Il n'en demeure pas moins que ce type de mesures n’est pas nouveau. Depuis plus de vingt ans, les gouvernements successifs ont régulièrement eu recours à des réductions de cotisations afin de soutenir l’emploi.
Pour la Fédération des Très Petites Entreprises de Guadeloupe, toute la difficulté réside dans l’application.

Son président Alan Nagam, précise "qu'en Guadeloupe, il existe le pacte pour l'emploi des jeunes qui est une mesure qui fonctionne", ajoutant "qu'il vaudrait mieux abonder ce pacte" pour une meilleure efficacité.

Exonération de cotisations ou une prime ? Pour l’heure, les contours précis du dispositif ne sont pas encore connus.
Les modalités vont être discutées ce vendredi à Matignon.