publicité

Albioma et CNR, des projets compatibles pour Marie-Galante

Les projets Albioma et CNR, pour la production d’électricité à Marie-Galante, peuvent cohabiter, estime Jean-François Carenco, le président de la Commission de régulation de l’énergie. Au lieu du bois importé, il préconise le recours aux déchets ménagers pour compléter la bagasse.

  • La 1ère Guadeloupe
  • Publié le
Le président de la Commission de régulation de l’énergie vient de terminer sa visite en Guadeloupe. Jean-François Carenco, par ailleurs ancien préfet de la Guadeloupe, a examiné plusieurs dossiers, dont celui de Marie-Galante. Pour la future usine de production électrique adossée à la Sucrerie rhumerie de Grand-Anse, deux projets s’affrontent, vous le savez : d’un côté Albioma, soutenu par la SRMG, les planteurs de canne (via la SICAMA) ; de l’autre la CNR (Compagnie Nationale du Rhône), soutenu par Maryse Etzol, maire de Grand-Bourg et présidente de la communauté de communes.
Jean-François Carenco va formuler un avis dans les prochains jours. Le président de la Commission de régulation de l’énergie souhaite une complémentarité des deux projets. La centrale biomasse qui va alimenter la sucrerie-rhumerie ne devrait pas importer de bois pour compléter la bagasse.

Jean-François Carenco pdt de la commission de régulation de l’énergie

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play