Ali Tur aux couleurs Madras

art
Palais de Justice de Basse Terre
©Sébastien Gilles
L’architecte, qui a dessiné et reconstruit plus d’une centaine de bâtiments publics et privés en Guadeloupe entre 1929 et 1937, est au coeur d’une exposition  au Fort Fleur d’Epée. L'artiste Elodie Mondélice a signé une série d'une vingtaine de toiles acryliques autour de l'oeuvre d'Ali Tur.
Elodie Mondélice expose depuis le 14 février, au Fort Fleur D'épée, ses dernières toiles inspirées de l'oeuvre d'Ali Tur.

La vingtraine d'acrylique sur toile coton éclaire l'héritage de "l'architecte des colonies" sous une lumière et des couleurs jusqu'alors jamais perçues. La plasticienne après avoir mené des recherches approfondies entame alors son travail de création. Elle dessine d'abord les ligne "Turienne" pour :  

les apprendre,  les comprendre, me les approprier  et pour ensuite jouer. 


Un jeu de lumière, de perspective mais surtout de couleur qui débouche sur un autre "pan" du patrimoine culturel Guadeloupéen : le Madras. 
EMA
Elodie Mondélice Artiste, devant la "Mairie de Grand Bourg" ©Sébastien Gilles

Un combo parfait.

 L'exposition est visible jusqu'au 28 février prochain. 
Amen
Eglise de Morne à l'eau. ©Sébastien Gilles
A voté.
Ancienne mairie des Abymes. ©Sébastien Gilles
A sonné.
détail du clocher de l'église de Saint Anne. ©Sébastien Gilles
Alléluia
Eglise de Saint Louis de Marie-Galante. ©Sébastien Gilles
Les Outre-mer en continu
Accéder au live