Baie-Mahault et les Abymes, villes de départ et d'arrivée de la 5e étape du Tour cycliste de Guadeloupe

cyclisme
Maison de la mangrove, Taonaba, Abymes
Maison de la mangrove, Taonaba, Abymes ©Semag
Marécages il y a plusieurs siècles, les villes de Baie-Mahault et des Abymes sont aujourd'hui parmi les plus attractives de Guadeloupe.

Les deux villes les plus peuplées de la Guadeloupe sont au centre de la 5e étape du Tour cycliste de la Guadeloupe. 
Baie-Mahault pour le départ, les Abymes pour l'arrivée, soit 155 kilomètres. 

Des marécages comblés, naissance de Baie-Mahault aujourd'hui poumon économique de la Guadeloupe

Couverte de marécages, Baie-Mahault n'était pas au XVIIIe siècle, la commune prisée qu'elle est aujourd'hui. La ville dont le nom vient de la présence de palétuviers collée à la Rivière Salée est le point d'entrée de la Basse-Terre. Quatre cours d'eau la parcourent : la Rivière Sans Nom (qui marque la limite territoriale avec Lamentin), la rivière Mahault, la rivière Houaromand et la rivière du Coin (qui marque la limite territoriale avec Petit-Bourg).

Baie-Mahault est ouverte sur les deux baies de l'île : la baie Mahault et la baie Cercelle. Au sud, elle est ouverte sur le Petit Cul-de-sac marin avec la zone de Jarry.

En 1707, l'ancien gouverneur Charles Houël s’installe entre la Rivière Salée et la Rivière aux Goyaves, région complètement inhabitée. En 1720, ses héritiers vendent la partie orientale de la commune à un propriétaire terrien, monsieur Jarry.

La zone de Jarry, aujourd'hui poumon économique de la Guadeloupe. 

 En 1737, le premier bourg du quartier de Baie-Mahault est bâti sur l’Habitation Petit-Terre, aujourd’hui la Jaille, appartenant à monsieur de Berville, puis au Marquis de la Jaille.

Longtemps restée inhabitée en raison de son insalubrité, Baie-Mahault n’est devenue commune à part entière qu’en 1837, conformément au décret du 20 septembre 1837.

Le premier maire fut le comte d’Estrellan. En 1797, la loi du 25 octobre fait de Baie-Mahault, l’un des 27 cantons de la Guadeloupe.

Durant plusieurs siècles, la canne à sucre constitua l'unique ressource économique du quartier. 

Chaque jour, ce sont plus de 25 000 Guadeloupéens qui se rendent sur leur lieu de travail à Jarry. La ville accueille également le Port autonome et le plus grand centre commercial de l'archipel.

Sport et musique

Baie-Mahault fourmille de clubs sportifs. La plupart des activités y sont représentées. Le football, avec l'USBM. Le basket, avec le BMBC, club très populaire, notamment chez les plus jeunes. 

Le champion du Monde de football, Thomas Lemar est né à Baie-Mahault. 

Sur le Tour, cette année, comme depuis de nombreuses années, les coureurs de l'Excelsior représentent la commune. 

La commune est aussi la terre de naissance d'un poids lourd du patrimoine guadeloupéen : Guy Konkèt. Percussionniste de génie, tambouyé, il a, toute sa vie, mis en avant le gwo ka. Un engagement pour la musique de chez nous transmis par sa mère, Man Soso, également grande figure du gwo ka. 

Sources : outremermemory, wikipedia, guadeloupe.net