Les bananeraies de l'après Maria se préparent

agriculture
Replantation de la banane
L'heure est la replantation dans le secteur agricole. Les dégâts suite au passage de l'ouragan maria sont énormes. Mais il faut désormais relancer les exploitations et la production. De Bouillante à Petit Bourg les agriculteurs s'activent
La banane, principale activité agricole du département est exploitée sur près de 1.900 hectares. Après le passage de Maria ce sont  près de 900 hectares qui seront replantés dans les 2 à 3 ans à venir après une bonne mise en jachère. Le secteur a enregistré  24,5 millions d'euros de perte de récoltes et d'investissements. Depuis le cyclone, les producteurs n'ont plus rien à exporter et traversent une importante crise.
D'où l'importance qu'il y a de relancer la production. Elle passe dans l'immédiat par une replantation active. Elle a été amorcée sur toutes les surfaces habituellement plantées en banane.
©guadeloupe

©guadeloupe

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live