Barrages : quelles conséquences économiques ?

social
Barrages et mobilisation
Une crise sociale qui n'est pas sans conséquences sur l'économie... Alors que les affaires reprennent avec la fin des confinements et de l'état d'urgence, les barrages contraignent fortement l'activité de nombreuses entreprises et commerces qui tournent désormais au ralenti.

Le chef-lieu en complète léthargie. Les rues du centre-ville de Basse-Terre sont le reflet du climat social qui ronge le département. Les commerçants vivent très mal, après l’état d’urgence, la grève illimitée lancée en début de semaine par les syndicats.

Nathalie Eddo, présidente de l’Union Economique Région Basse-Terre

©Guadeloupe

Patrick Vial-Collet, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Îles de Guadeloupe

La crise sociale désagrège tous les secteurs économiques fortement impactés déjà par la crise sanitaire.

Harry – ʺTiya‶, auto-entrepreneur artisan bijoux

©Guadeloupe

Même son de cloche du côté des entrepreneurs de la Grande-Terre. Depuis maintenant cinq jours à cause des barrages, ils tournent désormais au ralenti. A l'image de Nico Ludgy Olivier, gérant d'une société de livraison.

Une cliente m'a contacté en me demandant si une livraison sur Palais Royal était possible. Au vu de la situation, je lui ai dit que ce serait délicat. Si ce n'était qu'un embouteillage... Là on ne peut pas y accéder.

Nico-Ludgy Olivier, gérant d'une société de livraison

 

A (re) voir le reportage de Priscilla Romain et de Bruno Pansiot-Villon


Les fêtes de fin d’année risques d’être morose. Les portes monnaies loin d’être remplis, la population devra faire des choix durant les réveillons et redoubler de vigilance sur les dépenses et tout cela sans oublier la crise sanitaire.