La DEAL autorise la reprise partielle de l'activité de Géothermie Bouillante

énergie bouillante
Vue des puits de la Centrale géothermique de Bouillante
Vue des puits de la Centrale géothermique de Bouillante ©BRGM
Pour une reprise totale de leur activité, les acteurs de la centrale géothermique de Bouillante doivent produire un rapport complet sur les conditions d'exploitation du réservoir. En attendant, la DEAL Guadeloupe autorise le redémarrage de la turbine, pour une exploitation partielle du site.

L'arrêt de la turbine de la centrale de Géothermie Bouillante aura été de courte durée.

La DEAL Guadeloupe (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement) a rendu un avis favorable, jeudi 16 septembre 2021, à la reprise d’exploitation partielle de l'usine de production d'énergie électrique. Son activité doit rester limitée à un prélèvement de fluide géothermal de 200 t/h.

Pour rappel, une inspection menée le 3 août dernier avait conduit le Préfet de Guadeloupe à suspendre temporairement l’activité de la centrale. Cela dès le 1er septembre. Des manquements avaient, à ce moment-là, été relevés, concernant notamment l’absence de suivi de plusieurs paramètres physiques et environnementaux, ainsi que l’arrêt de la réinjection au sein du réservoir géothermique, en février 2020.

Depuis l’arrêt de l’installation, l’exploitant a pu restaurer le suivi des paramètres manquants et démontrer l’absence de risque d’ébullition, au niveau du toit du réservoir géothermique.

Ainsi, les conditions de reprise partielle de l’activité sont réunies et permettent, dès ce lundi 20 septembre, un redémarrage limité des turbines, avec une capacité de production d’électricité de l’ordre de 6 MW.
En temps normal, Géothermie Bouillante a une capacité globale de 15,5 MW, par le biais des deux unités de production qui la composent : Bouillante 1 et Bouillante 2.

La reprise totale d’activité est conditionnée à la remise d’un rapport complet, par l'entreprise, relatif aux conditions d’exploitation du réservoir géothermique, ainsi qu’à la mise en place de la réinjection ; c'est ce qui garantit à la fois la recharge et le refroidissement du réservoir.

La centrale de Bouillante produit annuellement l'équivalent de 6 à 7% de la consommation totale d’électricité de la Guadeloupe. Mais comme évoqué par EDF archipel Guadeloupe, en début de mois, ces fluctuations d'activités, au sein de l'unité géothermique, n'influe pas sur la couverture des besoins de l'archipel.