Abus sexuels dans l'Eglise : la commission indépendante arrive en Guadeloupe

religion la guadeloupe
Eglise Saint Pierre et Saint Paul
©E. Stimpfling
Mise en place à la demande de l'épiscopat français après les différentes affaires de pédophilie, la CIASE, la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l'Eglise, sera en Guadeloupe jusqu'au 21 février afin de recueillir les témoignages des victimes potentielles. 
Présidée par Jean-Marc Sauvé, vice-président honoraire du Conseil d'Etat, la CIASE, Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l'Eglise, accomplit depuis novembre dernier un tour de France destiné à recueillir les témoignages des victimes. Les objectifs de sa mission, établir les faits, comprendre ce qui s'est passé et prévenir la répétition de ces drames.

Elle tiendra une réunion d'information et d'échanges pour le grand public mardi 18 février à 18h au Centre Rémy Nainsouta à Pointe-à-Pitre, avec Laetitia Atlani-Duault, membre de la CIASE, anthropologue, Stéphane de Navacelle, membre de la CIASE, avocat aux Barreaux de New York et de Paris et Sandra François, directrice de Guadav - France Victimes 971.

La commission se rendra ensuite en Martinique où elle tiendra également une réunion d'information le 21 février à 18h30 à l'hôtel Le Squash à Fort de France, en présence de Ruth Thaly-Contrôle, directrice de France Victimes Martinique. Pendant ce séjour aux Antilles, les représentants tenteront de libérer la parole autour de ces questions de violences sexuelles et de pédophilie.
 

Les témoignages recueillis le seront de manière confidentielle


Afin de préparer sa venue, la CIASE a lancé depuis plusieurs semaines un appel à témoignages pour « écouter et entendre ceux et celles qui ont souffert personnellement ou qui peuvent témoigner des souffrances subies par d’autres ».

Tous les témoignages seront recueillis et traités de manière confidentielle. Une définition large de l’abus sexuel est retenue, entendu comme toute agression, exploitation ou atteinte sexuelle, sous quelque forme que ce soit. De même, les victimes sont les mineurs au moment des faits, les majeurs protégés, et les personnes qui, dans le cadre d’une relation de hiérarchie, d’autorité, d’accompagnement spirituel ou d’emprise, se sont trouvées engagées dans une relation à caractère sexuel non librement consentie.

Si vous avez été victime ou témoin d’abus sexuels commis par des prêtres, des religieux ou religieuses, vous êtes invités à prendre contact avec l’équipe mise en place la fédération France Victimes au 01 80 52 33 55. L'écoute est garantie 7 jours sur 7, de 9 heures à 21 heures (heure métropole).

A voir le reportage de Jean-Michel Mazerolle et François Brauge qui ont rencontré à Paris Jean-Marc Sauvé, Président de la CIASE
©guadeloupe