publicité

Mobilisation des parents d'élèves du Collège de Petit Bourg

Les parents d’élèves du collège Félix Eboué à Petit-Bourg mobilisés ce matin. Ils ne comprennent pas pourquoi l’établissement rouvre ses portes ce lundi, alors que l’air est toujours pollué, selon eux, par les gaz des sargasses.

Les parents d'élèves fac au maire de Petit Bourg
Les parents d'élèves fac au maire de Petit Bourg
  • Guadeloupe La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les parents et les enseignants ont appris vendredi que le maire avait décidé la réouverture du collège ce lundi, car les relevés de gaz d’hydrogène sulfuré émanant des sargasses en décomposition, qui jeudi, étaient encore supérieurs au taux de 5 ppm, étaient revenus au vert, selon l’ARS.
Mais la communauté scolaire s’inquiète : ces indicateurs ne sont-ils pas repassés dans le rouge entre temps, compte tenu des nouveaux arrivages d’algues sur les côtes ? Et pourquoi rouvrir le collège et le lycée, et garder les écoles fermées ? Les parents et les enseignants veulent s’assurer qu’ élèves et personnels ne courent aucun risque. Ils demandent au principal d’organiser ce matin une réunion d’urgence, en présence de la présidente du Conseil départemental, du maire, du recteur et de la directrice de l’ARS. Ils veulent aussi des réponses quant à l’organisation de la fin de l’année scolaire et du brevet. Une réunion qui s'est tenue. Le maire est venu personnellement répondre à leurs interrogations.
Le maire de Petit Bourg face aux parents des collégiens © R. Defrance
© R. Defrance Le maire de Petit Bourg face aux parents des collégiens
MOBILISATION PARTENTS D ELEVES DU COLLEGE

En revanche, la mesure préventive concernant les écoles primaires du centre-bourg reste en vigueur. Ces établissements restent fermées jusqu’à nouvel ordre. Parce que le taux de sulfure d’hydrogène est encore trop élevé.



L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play