publicité

Le Service civique a le vent en poupe en Guadeloupe

De nombreux jeunes se sont lancés dans le service civique en Guadeloupe. L'occasion pour eux de se mettre au service de la population à travers des associations ou des organismes publics ou semi-publics. Nous avons rencontré deux jeunes femmes qui se sont lancées dans l'aventure. 

Logo du service civique © Service Civique
© Service Civique Logo du service civique
  • Par Olivier Lancien
  • Publié le , mis à jour le
Le service civique propose neuf grands domaines. La culture et les loisirs, l'humanitaire et le développement international, la protection de l'environnement, la citoyenneté, la santé, la solidarité ou encore le sport. Ce service lancé en 2010, permet à des jeunes de 16 à 25 ans de s'engager à donner du temps à la collectivité, ou aux autres. Il s'agit d'un engagement volontaire. Il faut être disponible au moins 24 heures par semaine, moyennant une indemnité mensuelle de 573 euros net en moyenne. La cible prioritaire se sont les personnes à la recherche d'emploi. Un bon paliatif contre le découragement, surtout pour ces jeunes qui ne trouvent pas immédiatement du travail. Le contrat d'engagement est de 6 ou 12 mois, pour renforcer le liens social ou transmettre les valeurs républicaines. En fin 2015, plus de 2000 jeunes se sont inscrits pour ce service civique. 
Et sur le terrain à quoi ça sert le service civique? 
Nous sommes allé à la rencontre de deux jeunes femmes engagées au CCAS de Petit-Bourg: 

Ecoutez leur portrait

Le service civique a le vent en poupe en Guadeloupe

Le portrait croisé de deux jeunes femmes de Petit-Bourg engagées dans le service civique. Portraits réalisés par Olivier Lancien.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play