Un couple victime d'une intoxication au monoxyde de carbone à Petit-Bourg

faits divers petit-bourg
Voiture de pompiers
©Yasmina Yacou
Une femme de 63 ans et un homme de 72 ans résidant à Petit-Bourg ont été conduits, dans un état grave, au centre hospitalier universitaire, dimanche 25 septembre, en raison d'une intoxication au monoxyde de carbone.

L'alerte a été donnée à 1h07, dans la nuit de samedi à dimanche (24 au 25 septembre 2022) aux pompiers. 

Un groupe électrogène présent dans la pièce

Ce sont deux victimes qui ont été retrouvées, route de Tourment Césarion, à Petit-Bourg, par les secours. 
La femme, âgée de 63 ans, en arrêt cardio-respiratoire, a pu être récupérée, après une réanimation cardiopulmonaire. 
L'homme de 72 ans a, lui, été retrouvé inconscient. 

Médicalisés tous les deux, les victimes ont été transportées au centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre/Abymes. 
Elles ne sont, pour autant, pas sortie d'affaire. Les pompiers ayant signalé que leur était restait grave. 

Ces derniers, parmi lesquels un équipier "Risques chimiques et biologiques" ont retrouvé un groupe électrogène dans la pièce fermée, dans laquelle étaient les deux personnes.  

Le monoxyde de carbone appelé tueur silencieux

En France, l'intoxication au monoxyde de carbone est la première cause de mortalité accidentelle par élément toxique. Ce gaz est incolore, inodore et peut être mortel d'où son appellation de "tueur silencieux".

Régulièrement, les autorités rappellent qu'il convient d'installer ces appareils à l'extérieur des habitations. Les gaz d'échappement étant nocifs. En effet, les groupes électrogènes portatifs utilisant des moteurs thermiques rejettent des émissions toxiques, notamment du monoxyde de carbone. 

Les symptômes, maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, peuvent ne pas se manifester immédiatement.