Travaux d’inspection technique du Pont de La Boucan, ce dimanche

travaux publics sainte rose (guadeloupe)
Inspection technique du pont de La Boucan
Inspection technique du pont de La Boucan - 23/01/2022 ©Rémi Defrance
Circulation alternée, ce dimanche matin, sur le pont de La Boucan, à Sainte-Rose. Route de Guadeloupe y mène un chantier de vérification de la solidité de l’infrastructure. Une opération récurrente nécessaire, qui s’avère d’autant plus importante après les dégradations causées par les barrages.

La circulation était difficile, dans la matinée de ce dimanche 23 janvier 2022, sur la Route nationale 2, dans le secteur du pont de La Boucan, à Sainte-Rose.
Cette fois, les barrages n’y étaient pour rien.

Une inspection technique

Le syndicat mixte Routes de Guadeloupe y entreprenait des travaux d’inspection technique ; un chantier prévu pour se tenir de 7h à 11h.

Cette inspection annuelle s'avérait d'autant plus nécessaire que l'infrastructure a été endommagée par les barrages érigés durant plusieurs jours, sur place, dans le contexte de contestation sociale, depuis la mi-novembre.

Inspection technique du pont de La Boucan ©Rémi Defrance - Guadeloupe La 1ère

Au final, il s'avère que d'un point de vue structurel, le pont n'a pas trop souffert, selon les observations de l'expert, Sébastien Chaleur, ingénieur en génie civil chez AII (Antilles Ingénierie Infrastructures), entreprise mandatée par Routes de Guadeloupe :

©Guadeloupe


Circulation alternée... et insultes des usagers

La circulation était donc réglementée, sur place ; elle était alternée.
D'où l'appel à la prudence lancé par communiqué par le syndicat, qui officie pour le compte de la Région et du département. 
Les usagers qui devaient emprunter cet axe, étaient invités à faire preuve de la plus grande vigilance et à se montrer patients, pour prévenir tout risque d’accident. Il s'agissait surtout de respecter l’ensemble des dispositifs de signalisation mis en place, pour assurer leur propre sécurité, mais aussi celle du personnel de chantier.

Il n'y a pas eu d'incident grave, durant le chantier.
Notons tout de même le fait que, comme souvent, les agents de Routes de Guadeloupe ont été victimes d'actes d'incivilité : nombre d'usagers ont laissé éclater leur mauvaise humeur ; ces automobilistes n'ont pas admis être retardés dans leurs déplacements.
Freddy Frenet est le chef d’équipe responsable du chantier, notamment chargé de la signalisation sur le site :

Freddy Frenet, chef d'équipe responsable du chantier de Routes de Guadeloupe ©Rémi Defrance - Guadeloupe La 1ère

Ce type de chantier est généralement mis en place le dimanche, pour impacter le moins possible la circulation, beaucoup plus dense en semaine.