Le Tribunal administratif met un terme au mandat municipal de Claudine Bajazet. L'élue conserve ses fonctions en attendant la décision du Conseil d'Etat

justice
Claudine Bajazet, maire de Sainte-Rose

Claudine Bajazet a été reconnue coupable de ne pas avoir respecté la réglementation en terme de compte de campagne. Elle est déclarée inéligible pour une période de 30 mois. Claudine Bajazet a immédiatement décidé de faire appel de cette décision. En attendant, elle conserve sa fonction de maire

La commune de Sainte Rose était suspendue à la décision du tribunal administratif de Basse Terre. Celle-ci a été publiée que cours de la matinée. La justice a reconnu le maire de Sainte Rose coupable de ne pas avoir respecté la réglementation en terme de compte de campagne. Le Tribunal administratif a ainsi suivi les recommandations de la commission nationale des comptes de campagne. Elle est donc déclarée inéligible pour une période de 30 mois.
Selon la législation, tout élu invalidé par une décision du tribunal a la possibilité de faire appel de cette décision.  Un délai d'un mois dans l'Hexagone et de deux mois en Outremer, lui est alors accordé pour formuler cet appel. Claudine Bajazet a d'ores et déjà annoncé qu'elle fera appel de cette décision. De fait, cet appel étant suspensif, elle continuera d'exercer ses fonctions de maire jusqu'à la décision du Conseil d'Etat.

VOIR : 

Décision du Tribunal administratif de la Guadeloupe

Réaction de Claudine Bajazet :

Je prends acte de la décision du tribunal administratif de Basse-Terre et ne ferai pas de commentaire sur les griefs retenus par la commission des comptes de campagne.

J'annonce que mes conseils vont faire appel de cette décision devant les instances nationales et que je maintiendrai mes fonctions jusque-là.

Comme vous le savez déjà, je ne prends part à aucune échéance électorale, je me consacre à la gestion communale et au travail amorcé pour la population Sainte-Rosienne Claudine Bajazet Maire de Sainte-Rose

Claudine Bajazet maire de Sainte Rose