publicité

Cannes : Maigre récolte en perspective

Le tonnage de canne à sucre, pour la récolte 2018, risque d’être en recul. Car les replantations des parcelles les plus vieilles n’ont concerné qu’un millier d’hectares cette année, à cause des pluies, mais aussi d’un manque de trésorerie des planteurs.

  • J.Champion
  • Publié le
La période actuelle d’intercampagne sert à entretenir les cannes en repousse (ce qu’on appelle les « cannes-rejetons, en réalisant le désherbage et l’apport d’engrais), mais aussi à replanter les parcelles les plus vieilles. Or ces replantations ont été réalisées tardivement cette année (puisqu’elles se terminent à peine). Et la surface totale des parcelles ainsi renouvelées est nettement en baisse sur l’ensemble des bassins canniers.

Gilbert Piral, responsable du service agronomie au CTCS, le Centre technique de la canne à sucre

Cette superficie de 2 500 hectares avait été atteinte en 2013 et 2014, grâce à un plan de relance. Depuis, la surface replantée ne cesse de diminuer : 1 700 ha en 2015 ; 1 500 l’an dernier, et donc seulement 1 000 ha environ cette année. Outre les pluies, le manque de trésorerie conduit aussi les planteurs à reporter ces replantations.

Bruno Mounigan, directeur de l’UDCAG, la SICA cannière de la Basse-Terre

Certains planteurs, qui avaient prévu de replanter des parcelles cette année, ont donc finalement renoncé. 

Bruno Mounigan, directeur de l’UDCAG, la SICA cannière de la Basse-Terre

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play