publicité

La Caraïbe continue de subir les effets de l'ouragan Maria

Deux mois après le passage de l'ouragan Maria, les autorités dominicaises continuent d’établir le bilan des destructions. Mais le pays, comme d'autres de la Caraïbe, devrait subir de plein fouet la flambée des tarifs des primes d'assurance, notamment dans le secteur du tourisme. 

  • 1ère
  • Publié le
Sans surprise, le bilan financier s'annonce lourd à la Dominique, après le passage dévastateur de l'ouragan Maria.

Une facture qui s'allonge...

Concernant les habitations privées, la facture s’élève à environ 310 millions d’euros. Plus de la moitié des quelques 32 000 maisons et logements de l’île ont été, soit totalement détruits, soit sévèrement endommagés. C’est dans le territoire Kalinago, sur la côte est de la Dominique, que les dégâts ont été proportionnellement les plus importants, avec de la casse sur près de 70% des maisons.
Selon Domlec, l’entreprise en charge de l’électricité, à ce jour, à peine 2 300 foyers sont réalimentés, 1 100 à Roseau, la capitale, et 1 200 à Portsmouth, au nord-ouest de l’île.

Après Maria, augmentation des primes d'assurance

Et puis, selon l’association caribéenne de l’hôtellerie et du tourisme, les professionnels du secteur doivent se préparer à une augmentation de leurs primes d’assurance pouvant aller jusqu’à +40%.
Conséquence d’une saison cyclonique particulièrement dévastatrice.
Les hausses devraient impacter toutes les îles, et pas uniquement celles directement touchées par les ouragans.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play