publicité

Un chauffeur de bus scolaire sous l'emprise de l'alcool sanctionné

Le chauffeur d'un bus scolaire est soupçonné d'avoir tenter de transporter des élèves sous l'emprise de l'alcool. Pour faire démarrer le transport en commun équipé d'un alcooltest, il aurait demandé aux enfants de souffler à sa place.

Bus de transport scolaire © Ludovic Gaydu
© Ludovic Gaydu Bus de transport scolaire
  • Par Steeve Prudent
  • Publié le
L'affaire aurait eu lieu ce lundi 28 janvier 2019. Aux abords du collège Félix Eboué à Petit-Bourg. Fortement alcoolisé, un chauffeur aurait tenté de prendre le volant d'un bus scolaire avec des élèves à bord. Le véhicule est pourtant équipé d'un alcooltest de sécurité qui interdit son démarrage en cas de résultat positif. Pas de quoi arrêter le chauffeur qui pour contourner cette contrariété a tout simplement demandé à plusieurs élèves de souffler à sa place dans l'appareil.
Le témoignage d'un parent

Les parents d'élèves demandent des comptes

Alerté par le père d'un des garcons, la Fédération des Parents d'Eleves de la Guadeloupe, a décidé de réagir. La direction du collège, les forces de l'ordre et l'entreprise de transport ont été alertées.
Laurence Amandé représentante de la FAPEG

Des sanctions ont été prises

Interrogé, le gérant de la société de transport qui emploie le chauffeur mis en cause indique que ce dernier lui a confirmé les faits. Une attitude qu'il juge inadmissible. Il affirme avoir donc pris les sanctions qui s'imposent.

Sur le même thème

  • transports

    Un nouveau label qualité pour les auto-écoles

    Les auto-écoles se sont vu attribuer un nouveau label qualité. Le conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CNEFOP) a mis en place une charte qualité confiance pour les futurs conducteurs.

  • transports

    Au nom de la loi ...

    Circulation difficile autour du Palais de Justice ce matin. un quartier difficile où une voiture mal stationnée peut très vite bloquer toute la circulation entre Pointe-à-Pître et le Gosier. Mais ce matin, ce sont les représentants de la loi eux-mêmes qui ont causé l'embouteillage

  • transports

    Le bras de fer continue entre les taxis de Guadeloupe et la préfecture

    Les artisans taxis interpellent le préfet de région sur la prise en charge des croisiéristes sur le terminal croisière de Pointe-à-Pitre. L'intersyndicale reste mobilisée. Aujourd'hui une autre voix se fait entendre, celle d'une organisation professionnelle de transport, L' ASTAG

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play