Cinéma : Christian Lara mis à l'honneur tous les dimanches jusqu'au 6 juin 2021 sur Guadeloupe la 1ère

culture créole
CHRISTIAN LARA

A partir du dimanche 16 mai, à 20 heures, rendez-vous sur Guadeloupe la 1ère pour une programmation spéciale : "Cycle Christian Lara", avec, en ouverture de la soirée, un entretien avec le réalisateur, présenté par Christelle Théophile.

A partir du 16 mai, le cinéma guadeloupéen est à l'honneur sur Guadeloupe la 1ère. Chaque dimanche jusqu'au 6 juin, une programmation spéciale "Cycle Christian Lara" : quatre films à voir ou revoir, avec en ouverture une soirée hommage présentée par Christelle Théophile, et un entretien avec le réalisateur. Témoignages, confidences, et retour sur presque 50 ans de carrière ! 

Christian Lara est réalisateur, scénariste, cadreur et producteur français né à Basse-Terre en Guadeloupe en 1939. Petit-fils d’Oruno Lara, premier historien "nègre guadeloupéen" (tel que l’historien se définissait lui-même). Considéré comme le Père fondateur du cinéma antillais, c’est un pionnier dans l’histoire des réalisateurs noirs. Avant de se consacrer au cinéma, il était journaliste au Figaro.

Sans rêves, il n’y a pas de films. Sans rêves, il n’y a pas de créateurs. J’ai toujours aimé mon île. Quand je l’ai quittée, au début de mon adolescence, pour suivre mon père muté en Afrique, j’ai emporté un peu de la terre de la Guadeloupe. Pourquoi ? Je n’en savais rien. Mais au fur et à mesure de mon véritable exil, cet amour ne s’est jamais atténué.

Christian Lara

 

Au programme :

  • Dimanche 16 mai, à 20 heures : Yafa, le pardon.
  • Dimanche 23 mai, à 20 heures Coco La Fleur.
  • Dimanche 30 mai, à 20 heures : Héritage perdu.
  • Dimanche 6 juin, à 20 heures : Pa ni pwoblem.