publicité

La colère des Gardiens de prison

Depuis ce matin, ils bloquent l’établissement pénitentiaire de Fond Sarail, pour réclamer des mesures urgentes, face aux agressions répétées commises par des détenus. L'annonce de la construction de nouvelles places dans nos prisons, n’atténue pas leur colère

  • 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Ils l’avaient annoncé la semaine dernière. Les surveillants du centre pénitentiaire de Fond Sarail à Baie-Mahault se mobilisent ce matin. A l’appel d’une intersyndicale UFAP/UNSA – CGT pénitentiaire, ils vont bloquer les accès à l’établissement, à partir de 6h, et empêcher ainsi toute extraction de détenus, mais aussi les visites et livraisons. Les gardiens de prison réagissent à la nouvelle agression dont a été victime l’un d’eux il y a dix jours.
JEAN JACQUES RACAMI SEC UFAP
ERIC PETILLAIRE SEC GAL CHT PENITENTIAIRE
Depuis le début de l’année, ils ont subi une douzaine d’attaques par des détenus. Les syndicats réclament notamment le transfert immédiat des prisonniers agresseurs ; le transfert des détenus en longue peine et des mutins ; le désengorgement de l’établissement, surpeuplé ; ou encore l’accroissement des effectifs de gardiens.

VOIR AUSSI : 
 

COLERE DES GARDIENS DE PRISON

 

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play