Concours régional : quels sont les meilleurs miels de Guadeloupe ?

cuisine et gastronomie
Miel de Guadeloupe
"La vie en miel" produit par Esaïe Guillaume, médaillé d'or au concours des miels de Guadeloupe 2022. ©Eric Stimpfling
Les miels de Guadeloupe ont fait leurs preuves il y a déjà plus de 20 ans, au national. Saveur, texture, senteur et couleur, leur pluralité et leur qualité sont dues aux efforts des apiculteurs. Quatre professionnels ont vu leurs productions médaillées (catégories miels clairs et miels foncés).

L'exploitation agricole le Pré Vert de Birmingham, à Baie-Mahault, a accueilli, dans la matinée de ce samedi 05 février 2022, la cérémonie de proclamation des résultats du Concours régional des miels de Guadeloupe, 18ème édition.
Un évènement organisé par l'association des apiculteurs de la Guadeloupe (APIGUA), qui regroupe cent vingt apiculteurs professionnels, pluriactifs et amateurs.

Ce concours zoome sur des produits de grande qualité.

Le miel de Guadeloupe est reconnu parmi les meilleurs miels tropicaux. Les nombreuses médailles au concours général agricole de Paris démontrent cette notoriété, depuis les 20 dernières années.

APIGUA


Le palmarès

Dans la catégorie des miels clairs, David Landry, qui produit le "Ruchers Karukéra" a remporté la médaille d'or ; la médaille d'argent est revenue à Jean-Claude Soulac, pour son "Myel Péyi Gwada".

Jean-Claude Soulac définit le miel qui lui a valu sa récompense, "un très bon miel de début de saison !" :

Jean-Claude Soulac, apiculteur ©Eric Stimpfling - Guadeloupe La 1ère


En miel foncé, les productions "La vie en Miel" de Esaïe Guillaume (médaille d'or) et "L'abeille créole" de Willy Calabre (médaille d'argent) se sont distinguées.

Esaïe Guillaume nous donne envie de goûter son miel "qui persiste en bouche, qui a une longueur en bouche infinie pratiquement". Ce Pointe-Noirien admet aussi que derrière qu'il est, il y a une femme de valeur, qui a largement contribué au succès de son produit :

Esaïe Guillaume, apiculteur ©Eric Stimpfling - Guadeloupe La 1ère
Miel de Guadeloupe
"Ruchers Karukéra" produit par David Landry, médaillé d'or au concours des miels de Guadeloupe 2022. ©Eric Stimpfling
Miel de Guadeloupe
"Myel Péyi Gwada" produit par Jean-Claude Soulac, médaillé d'argent au concours des miels de Guadeloupe 2022. ©Eric Stimpfling
Miel de Guadeloupe
"L'abeille créole" produit par Willy Calabre, médaillé d'argent au concours des miels de Guadeloupe 2022. ©Eric Stimpfling

Il y a eu des à-côtés savoureux, aujourd'hui. La rencontre de ce samedi a été l'occasion pour les personnes présentes de déguster les miels médaillés. Ceux-ci étaient proposés à la vente, de même que foule d'autres produits maraîchers dont regorge le Pré-Vert, ainsi que les plats à déguster sur place ou à emporter et des jus locaux.

Dégustation des miels de Guadeloupe médaillés - 05/02/2022.
Dégustation des miels de Guadeloupe médaillés - 05/02/2022. ©Eric Stimpfling


Le concours

Cette année, dix-huit miels produits en 2021 ont participé au Concours régional des miels de Guadeloupe de l'APIGUA.

Trois ont été éliminés, suite à l'analyse physico-chimique ; lors de cette étape l'humidité, la teneur en saccharose ou encore la colorimétrie sont passées à la loupe.

Parmi les quinze restants en lice, il y avait sept miels clairs et huit miels foncés. Ce sont ceux-là qui, le 15 décembre dernier, au lycée des métiers de l'hôtellerie et du tourisme du Gosier, ont été soumis à l'évaluation des douze jurés du concours, qui devaient juger tant le goût, que les aspects visuel et olfactif des produits.

Evaluation des miels en lice pour le concours régional des miels de Guadeloupe - 15/12/2021.
Evaluation des miels en lice pour le concours régional des miels de Guadeloupe - 15/12/2021. ©Josiane Champion
Miel de Guadeloupe
Les miels à évaluer, lors du concours régional des miels de Guadeloupe - 15/12/2021. ©APIGUA

 

Une production en danger

Les apiculteurs de Guadeloupe sont des professionnels dynamiques, solidaires et respectueux de la nature. Ils trouvent dans l'archipel tout ce qui leur faut, pour obtenir des produits de qualité. Dans un tel contexte, on pourrait se dire que tout va bien pour eux.
Mais il y a une ombre au tableau de ce secteur agricole qu'est l'apiculture : la déforestation.
En effet, l'urbanisation galopante et les aléas climatiques impactent leur activité, selon Yves Portecop, président de l'APIGUA :

Yves Portecop, président de l'APIGUA ©Eric Stimpfling - Guadeloupe La 1ère

Pour autant, le travail continue : à la fin du mois, 12 miels de Guadeloupe vont participer au Concours du salon international de l’Agriculture, à Paris. L’occasion de rafler de nouvelles médailles.