Conflit des mairies : signature d'un accord de méthode

social
conflit des mairies
©E. Golabkan

Les négociations arrivent enfin à porter leurs fruits. L'UTC-UGTG et les maires facilitateurs se sont mis d'accord sur un accord cadre de méthode. Pour autant, cela ne signe pas encore la fin du conflit.

L'actualité est marquée par un nouvel épisode du conflit dans les collectivités. Une initiative de l'UTC-UGTG. Elle porte sur une proposition de réunion avec un projet d'accord cadre établit avec les maires désignés pour faciliter le dialogue entre les communes et la section syndicale. Tout était prévu, ce vendredi 11 juin, à Capesterre-Belle-Eau, au hall des sports.

Accord cadre de méthode. La sémantique est importante. Ce n'est pas un accord cadre comme voulu depuis le début parce que tous les maires de Guadeloupe n'étaient pas présents ou n'ont pas encore signés cet accord qui doit donner le là à la suite du mouvement de grève entamé par les agents des collectivités.

Nestorius Favel, secrétaire de l'UTC-UGTG

Ce sont quatre maires facilitateurs (maires des Abymes, de Basse-Terre, de Bouillante et de Capesterre) qui ont repris le flambeau. Et leur bâton de pèlerin pour amener le syndicat à la table des négociations et arriver à cette journée de signature. Mais rien n'est encore acquis. En tout cas c'est ce que nous dit le maire de Basse-Terre, Andre Atallah.

accord cadre
©E. Golabkan

André Atallah, maire de Basse-Terrre

Cette signature n'est qu'une étape. L'UTC-UGTG se donne jusqu'à lundi pour obtenir la signature de tous les maires. Pour le moment, les mouvements sociaux et les piquets de grève sont maintenus dans toutes les collectivités.