Coronavirus : Les Ehpad de Guadeloupe préservés du Covid-19

coronavirus
Personnel EHPAD Au paradis des aînés Lamentin
Le personnel de l'Ehpad "Le paradis des aînés" au Lamentin, confiné avec les pensionnaires. ©Jean-Marie Mavounzy
Les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du département ne recensent aucun cas de coronavirus, ni de décès. Illustration avec "Le paradis des aînés" au Lamentin. Le personnel a choisi de rester confiné avec les pensionnaires depuis le début de la crise.
Depuis 5 jours, le nombre de cas confirmés de Covid-19 est stable en Guadeloupe. Il y a 145 cas recensés. Parmi eux, 17 patients sont hospitalisés au CHU de Pointe-à-Pitre, 13 en réanimation et 4 en médecine. 
 

Une grande aventure humaine

Un nom de cas qui n'évolue pas, une information encourageante, confortée par le fait que nos Ehpad ne comptabilisent officiellement aucun cas de coronavirus, ni décès. 
A l'instar de leurs confrères intervenant dans les hôpitaux et établissements de santé, les soignants de cet Ehpad, comme tous ceux de l'archipel, s'occupent de personnes vulnérables. 
Au Lamentin, au sein de la structure "Le paradis des aînés", le personnel a décidé, il y a 15 jours de pratiquer un confinement total avec les pensionnaires. 
La directrice, Odile Lin, tire un bilan très satisfaisant de cette quatorzaine. Pour elle, c'est avant tout "une grande aventure humaine".

Elle est interrogée par Jean-Marie Mavounzy :

Odile Lin, directrice de l'Ehpad "Le paradis des aînés"

Un confinement qui les tient éloignés de leurs familles. Mais pour l'équipe du "Paradis des aînés", il s'agit avant tout d'accompagner les résidents, avec les soins nécessaires, mais également en étant à leurs côtés, au qotidien. 
 

18 millions de Français invités à rester confinés après le 11 mai

D'autant plus que ces personnes considérées à risque devront rester confinées, après le 11 mai, date annoncée par le gouvernement pour le déconfinement. Ils sont d'ailleurs 18 millions concernés...
Le Conseil scientifique, chargé de conseiller le président de la République recommande de maintenir le confinement au-delà du 11 mai pour les Français au-dessus de 65 ou de 70 ans, les personnes ayant des affections de longue durée, ainsi que des sujets jeunes ayant une pathologie et ceux en situation d’obésité morbide.
Une précaution nécessaire car les Ehpad outre-Atlantique paient déjà un lourd tribu. 
 

Bilan lourd pour les seniors dans l'Hexagone

Des chiffres qui contrastent avec ceux de l’Hexagone puisque ce jeudi 16 avril, on comptait 56 180 résidents infectés et 8 925 décès dans les Ehpad. Un bilan déjà lourd pour les seniors…
Exemple, avec cet établissement en région parisienne. Sur 64 résidents, 7 sont décédés, 14 sont hospitalisés et 5 sous oxygène dans leur chambre à la maison de retraite. Et le matériel manque toujours.
L’établissement est sous une direction provisoire depuis un an ce qui ne facilite pas le dialogue.
Une situation qui a poussé Myriam*, une représentante syndicale antillaise, à parler.
Elle nous informe que le personnel a été dépisté cette semaine. Les résultats sont accablants : 19 salariés sur 31 sont malades du coronavirus, soit près de deux tiers des salariés.

Des propos recueillis par Julie Straboni :

Myriam, représentante syndicale dans un Ehpad de l'Hexagone