publicité

Alerte Guadeloupe

rss

Les couleurs de la vigilance météorologique

La procédure de vigilance « temps dangereux » aux Antilles-Guyane a été mise en place sous l’égide de l’Organisation mondiale de la météorologie (OMM). Elle est complétée et actualisée, chaque année.

Il existe cinq phases de vigilance cyclonique. A chacune correspond une couleur. © Préfecture de la Guadeloupe/
© Préfecture de la Guadeloupe/ Il existe cinq phases de vigilance cyclonique. A chacune correspond une couleur.
  • Préfecture de la Guadeloupe/ Météo France/ Nadine FADEL/
  • Publié le , mis à jour le
Objectif : prévenir les habitants de l’arrivée prochaine de cyclones, mais aussi des épisodes de fortes pluies et/ou d’orages.
Les bulletins de vigilance cyclonique sont émis par Météo France.
Les alertes à la population, quant à elles, sont émises par la Préfecture, accompagnées des consignes de sécurité, à l’intention de la population.
 
Vigilances cycloniques (version française).
Clip diffusé sur l'antenne télé, durant toute la saison cyclonique  -  GUADELOUPE LA 1ÈRE
Vigilances cycloniques (version créole).
Clip diffusé sur l'antenne télé, durant toute la saison cyclonique.  -  GUADELOUPE LA 1ÈRE

VIGILANCE JAUNE : SOYEZ ATTENTIFS


Quelle est la situation ?
Une perturbation de type cyclonique (tempête tropicale ou ouragan) peut représenter une menace pour le territoire. Cela à échéance encore lointaine ou imprécise, ou à échéance plus rapprochée, mais avec effets limités (impact modéré), attendus sur le territoire.

Que faire ?
  • Rester vigilant et se tenir informé de l’évolution du phénomène, en restant à l’écoute des bulletins de Météo France, des médias et des communiqués de la préfecture ;
  • Vérifier les réserves nécessaires (alimentation, eau, bougies, piles, médicaments…) ;
  • Vérifier votre poste de radio (piles) ;
  • Éviter d’entreprendre de longues randonnées en montagne ou à proximité de cours d’eau ;
  • Ne pas prendre la mer pour une longue période.

VIGILANCE ORANGE : PRÉPAREZ-VOUS


Quelle est la situation ?
Un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger possible, pour le territoire :
  • Avec impact fort attendu, à échéance encore un peu éloignée et, donc, avec encore une légère imprécision ;
  • Ou un danger très probable, à échéance rapprochée mais avec effets limités (impact modéré).

Que faire ?
Écouter les bulletins météo et les consignes diffusées (en radio, en télé, ou via Internet).
  • Préparer les habitations :
1) Consolidation ;
2) Protection des ouvertures ;
3) Mise à l’abri et hors d’eau des objets personnels et des documents ;
4) Organisation du stockage de nourriture et matériel divers ;
5) Déconnection des systèmes de remplissage de la citerne d’eau pluviale et protection des réservoirs, le cas échéant.
 
  • Protéger les embarcations nautiques.
  • Effectuer les derniers achats, pour acquérir une autonomie de plusieurs jours.
  • Faire le plein de carburant de votre véhicule.
  • Prévoir une somme d’argent liquide, pour pourvoir acheter des denrées de 1ère nécessité.
  • Mettre à l’abri les stocks de marchandises et de denrées périssables (commerces)
  • Mettre en sécurité les chantiers (entreprises) : démontage des grues, des installations aériennes et des échafaudages.
  • Mettre à l’abri les troupeaux, cheptels et animaux de ferme.

VIGILANCE ROUGE : PROTEGEZ-VOUS


Quelle est la situation ?
Un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger très probable, à échéance rapprochée, avec effets relativement forts (impact assez fort, à fort), ou à échéance un peu plus éloignée, mais avec effets intenses (cyclone majeur violent) attendus sur le territoire.

Que faire ?
  • Rester à l’écoute des informations météo et appliquer les consignes des autorités qui sont diffusées.
  • Rejoindre votre habitation, ou un abri, pour votre protection, en regroupant, autant que possible, les membres de votre famille ; y demeurer et éviter, ensuite, tous déplacements.
  • Retirer, ou arrimer, tout objet pouvant se transformer en projectile.
  • Protéger votre habitation, fermer toutes les portes.
  • Rentrer les animaux domestiques.
  • Préparer la pièce la plus sûre de l’habitation, pour vous accueillir durant le passage du phénomène.
  • Faire connaître le choix de votre abri à votre entourage et s’y tenir.

VIGILANCE VIOLETTE : CONFINEZ-VOUS


Quelle est la situation ?
Un cyclone tropical intense (ouragan majeur) représente un danger imminent, pour partie ou totalité du territoire, ses effets attendus étant très importants.

Que faire ?
  • Rester à l’écoute des conditions météo, diffusées à la radio et à la télévision.
  • Respecter les consignes des autorités.
  • Rester à l’abri et NE SORTIR SOUS AUCUN PRÉTEXTE.
  • S’éloigner des ouvertures, pour éviter les projections de verre, en cas de bris.
  • Se réfugier, si possible, dans la pièce la plus sûre de votre habitation.
  • Se préparer à subir des coupures d’électricité et d’eau potable.
  • N’utiliser le téléphone qu’en cas d’absolue nécessité.
  • En toute situation, rester calme et ne pas paniquer.
  • Attendre impérativement les consignes, diffusées sur les radios, avant de changer de posture.
  • Il est interdit de circuler à pied, ou en voiture, sous peine de sanctions, même si les opérations de secours peuvent intervenir ponctuellement.
  • Ne pas utiliser de feu à flamme nue.
  • Couper le courant électrique.

VIGILANCE GRISE : RESTEZ PRUDENTS


Quelle est la situation ?
Un cyclone tropical a traversé le territoire et a occasionné des dégâts. Même si les conditions météorologiques sont en cours d’amélioration, un danger subsiste (inondations, coulées de boue, fils électriques à terre, routes coupées…). Les équipes de déblaiement et de secours doivent pouvoir commencer à travailler, sans être gênées dans leurs déplacements et leurs activités.

Que faire ?
  • Se tenir informé de la situation des conséquences du passage du phénomène, sur l’île.
  • Rester prudent, en sortant de l’endroit où vous étiez abrité.
  • Essayer d’établir un bilan des dégâts, autour de votre habitation, en restant très prudent :
1) Consolider et réparer votre habitation sans prendre de risque ;
2) Rester éloigné des points bas, des cours d’eau et des pentes abruptes ;
3) Dégager les alentours de votre habitation et déblayer les abords, prudemment ;
4) Ne pas toucher les fils électriques et téléphoniques rompus et tombés à terre ;
5) Assister les voisins et prévenir les secours, en cas de besoin.
 
  • Ne pas gêner les équipes de secours et ne pas encombrer les voies de circulation.
  • Ne pas encombrer le réseau téléphonique sauf URGENCE.
  • Ne pas franchir les ravines ou fossés submergés de même que les bordures de cours d’eau.
  • Vérifier la qualité de l’eau avant de la consommer ainsi que les aliments du réfrigérateur.
 

PAS D'ALERTE !


Si le vert est annoncé, c’est qu’il n’y a rien à craindre ; les conditions météorologiques ne présentent aucun danger.
 

NIVEAUX D’ALERTES OFFICIELLES DES ILES NON FRANÇAISES


Autre nomenclature officielle : celle, utilisée pour les îles non françaises, préconisée par le National Hurricane Center :
  • PREALERTE TEMPETE (PT) : des conditions de tempête tropicale sont possibles, dans les 48 heures.
  • ALERTE TEMPETE (AT) :des conditions de tempêtes tropicale sont prévues dans les 36 heures
  • PREALERTE OURAGAN (PO) : des conditions d’ouragan sont possibles dans les 48 heures.
  • ALERTE OURAGAN (AO) : des conditions d’ouragan sont prévus dans les 36 heures.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play