publicité

Coup de feu sur le tournage d'un clip de Booba

Une dizaine de personnes, munies de battes de base-ball et d’armes à feu, a surgi sur le lieu de tournage d’un clip du rappeur. Une bagarre a très rapidement dégénéré, faisant plusieurs victimes. Le rappeur lui avait déjà quitté les lieux.
 

  • Aurélie Zubar (stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
Le « Duc de Boulogne » n’est pas présent au moment des faits. Selon Le Parisien, l’équipe de tournage du clip de son morceau « glaive » , a été prise à partie. Trois personnes ont été blessées et l’une d’elles, touchée par balles à la cuisse, a été hospitalisée. Son pronostic vital n’est toutefois pas engagé.

Plusieurs témoins interrogés ont affirmé que les agresseurs sont des proches du rival de Booba, le rappeur Kaaris, d'après Bfmtv.
L’esprit de guerre qui anime les deux artistes n’est pas prêt de s’évaporer. Une animosité qui ne date pas d’hier, on se souvient qu’en août 2018, une bagarre a éclaté en plein aéroport d’Orly devant des passagers complètement abasourdis.
Les deux rivaux se sont donnés plusieurs rendez-vous pour une revanche avec un combat d’arts martiaux mixtes (MMA) qui n’a jamais eu lieu. Le combat prévu en Suisse à été annulé par les autorités qui l’ont annoncé le 16 août dernier.

D’après les propos recueillis sur les réseaux sociaux, Booba tournait son clip « Glaive » dans une zone industrielle d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)à la vue de tous.


Le rappeur s’en est toujours pris à plusieurs autres rappeurs et dans son morceau « Glaive » c’est Damso, le rappeur belge qui est dans sa ligne de mire.

"Le duc" n’a pas tardé à réagir sur son compte instagram : d’un air moqueur, on l’entend dire  « Armand »(le vrai prénom de Kaaris), « c’est nwar tout ça ».

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play