guadeloupe
info locale

Coupures d'eau : les Gourbeyriens excédés

social
Robinet
Les habitants de Bisdary ont bloqué la route, ce matin, au niveau de Blanchet, Gourbeyre..., il y a quelque mois, il s’agissait des habitants de Grande Savane à Gourbeyre qui déjà protestaient contre les coupures d’eaux récurrentes dont ils étaient victimes.
Les habitants de la commune de Gourbeyre sont régulièrement impactés par des coupures d'eau. Ce matin, ceux de Bisdary ont voulu exprimer un ras-le-bol.

Basse-Terre coupée de la Guadeloupe 


Ce matin, le chef-lieu est a été encerclé par les usagers de l’eau, excédés par les coupures et parfois par la pénurie. Certains n’ont pas une goutte au robinet depuis des semaines. Ils ont érigé des barrages à Blanchet à Gourbeyre, sur le pont de Baillif à l’entrée de Basse-Terre, à la marina de Rivière-Sens.
Les manifestants ont même retenu pendant de longues minutes Lucette Michaux-Chevry devant chez elle. En sa qualité de présidente de la CASBT, ils la tiennent pour principale responsable de la crise de l’eau dans le sud-Basse-Terre.

Bisdary, Grande Savane, même combat


Les coupures d'eau sont légion à Gourbeyre. Il y a quelques mois, les habitants de Grande Savane montaient au créneau, eux aussi, en bloquant un axe routier. 
Le 4 avril dernier, ils avaient finalement obtenu de la CASBT trois engagements :
- La mise en place de tours d’eau, leur permettant d’avoir le précieux liquide à leur domicile au moins deux jours par semaine
- A défaut, la fourniture d’une bouteille d’eau par jour et par personne les jours de coupures
- L’achèvement des travaux, le renforcement du point de captage de Palmiste, sous trois mois, donc au plus tard au 4 juillet prochain.

Mais, joint par téléphone ce matin, Rosan Bassette, le porte-parole du collectif de Grande Savane indique que la fourniture de bouteilles d’eau s’est très vite arrêtée et que les travaux à Palmiste ne seront jamais terminés dans les délais annoncés.

Les Gourbeyriens devront encore être patients


Ce que confirme Luc Adémar. Le maire de Gourbeyre a tenu ce matin une réunion avec les habitants de Bisdary. Réunion au cours de laquelle il leur a affirmé, sous le couvert des techniciens de la CASBT présents, que la fin des travaux à Palmiste est désormais prévue dans trois mois. Ce qui nous amène au 1er septembre.
Donc, deux mois de plus que le calendrier prévu, dans un dossier qui a démarré en 2006, date des premières études. Un dossier qui a été géré en dépit du bon sens par la régie des eaux et assainissement de la Communauté d’Agglomération du Grand Sud caraïbes
Un dossier dans lequel les intérêts privés et électoralistes de quelques uns ont été privilégiés au détriment des habitants de Gourbeyre.
Et cela fait 11 ans que cela dure…
Publicité