Covid 19, dépistage à Sainte Anne, affluence inattendue

coronavirus
Chacun son tour.
Longue file d'attente sur la place de la mairie de Sainte Anne. ©@P.Romain
L’Agence Régionale de Santé (ARS) a lancé la première étape d’un circuit de dépistage COVID19, ce jeudi 6 Août à Sainte-Anne. Un succès total puisque plus de 200 Guadeloupéens se sont pressés sur le site pour tenter de se faire dépister.
 

Trois heures après leurs arrivées, les équipes médicales chargées de l’opération de dépistage, enchaînent les tests. L’opération dépasse leurs objectifs et en fin de matinée les stoks sont déjà épuisés.

« Nous avons fait près de 200 tests et nous n’en avions pas prévu autant. Il faut que les patients soient compréhensifs si on leur demande de revenir plus tard. »

Benoît Servant, charge projet ARS

La mécanique est toujours la même. Un bref interrogatoire pour cibler d’éventuels symptômes et retracer les dernières actions de la personne testée, puis, le test en lui-même qui consiste à insérer un écouvillon dans une narine afin de récupérer des cellules de la muqueuse nasale. Un moment désagréable sur le coup mais qui permet de dire si le sujet est infecté ou non au moment du test ou s’il porte le virus sans présenter de symptômes.

Court-circuiter l’attente des laboratoires

La tenue de cette campagne de tests, censée renforcer l’arsenal de sensibilisation COVID de l’ARS, a créé un effet d’aubaine pour les Guadeloupéens qui voyagent depuis ou vers l’Hexagone. En effet, le décret rendant obligatoire la présentation d’un test négatif pour un voyage en général a littéralement embouteillé les laboratoires agréés.
Il faut compter en moyenne 8 jours pour procéder à un dépistage. Cette opération gratuite, avec des résultats livrés sous trois jours maximum offrent la possibilité aux voyageurs de court-circuiter des délais trop longs, qui, parfois, mettent leurs déplacements en péril. 

« J’avais pris rendez-vous dans un laboratoire, deux jours avant l’annonce de cette campagne de dépistage gratuite. Comme je dois rentrer bientôt en France et que j’avais fait un test pour partir, c’est une manière pour moi de faire mon test à J+7 plus rapidement »

Chantal


S’ils sont nombreux à s’être présentés, les voyageurs ne sont pas les seuls à vouloir se faire dépister. Les personnes âgées fragiles ou malades ont aussi saisi l’occasion de vérifier qu’ils ne sont pas infectés.

Une tournée sur tout le territoire

L’opération de l’ARS continuera sur tout le mois d’août, des dates ont été arrêtées en accord avec les municipalités. Dès mardi, ce sont les communes de la Basse-Terre qui accueilleront les équipes de l’ARS à commercer par la ville de Baie-Mahault, le mardi 11 août prochain.

Vous trouverez ci dessous toutes les informations sur le protocole sanitaire en vigueur pour voyager depuis ou vers la Guadeloupe. 
ici 

Ci desssous la liste des centres de dépistages du territoire. 
Ici.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live