COVID 19 : des funérailles revues et corrigées

coronavirus
pompes funèbres 1
©O. Duflo
Face aux nouvelles dispositions concernant les funérailles mais aussi, à une relative augmentation du nombre de décès, les entreprises de pompes funèbres réclament une plus grande souplesse administrative, notamment de la part des mairies
Ce samedi en pleine matinée. Une famille de Petit Bourg s'apprête à accompagner l'un de ses membres pour ses funérailles. Loin des habitudes culturelles et sociales de la Guadeloupe, il a fallu s'organiser pour que l'hommage ait lieu le matin même, juste avant l'enterrement.. 
Une révision des rites qui déboussolent quelque peu les familles. Certes, le contexte sanitaire impose à tous le respect des mesures en vigueur. Pour autant, ce n'est pas de gaité de coeur qu'elles sont appliquées. Au temps que l'on prenait pour digérer le décès d'un proche avant de s'en séparer, désormais, on a presque l'impression de l'expédier plutôt que de l'accompagner.

Alex, fils de la défunte
©guadeloupe
 
pompes funèbres 2
©O. Duflo
Cet empressement, les entreprises de pompes funèbres le ressentent elles aussi, mais à un autre niveau. S'il faut gérer les choses assez rapidement en aval, il faut qu'elles l'aient aussi été en amont. Et là, souvent, elles se sentent souvent entre l'enclume et le marteau lorsqu'il faut répondre d'un côté aux exigences administratives lors d'un décès et de l'autre aux attentes chaque fois rappelées des fossoyeurs.

Dominique Biras, entrepreneur de pompes funèbres
©guadeloupe
Et comme cela peut arriver quelquefois dans l'année, mais cette fois de manière progressive, le nombre de décès est à la hausse. Ce qui leur laisse encore moins de temps pour garantir aux familles les meilleures conditions possibles pour organiser ces derniers adieux 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live