COVID 19 : entre assouplissement et prudence

coronavirus
Conférence de presse  préfet ARS
©Préfecture
Le Préfet de Région et la directrice générale de l'ARS tenait ce mercredi leur conférence hebdomadaire sur l'évolution de la situation sanitaire de la Guadeloupe face à la pandémie. Une situation plutôt stable avec 166 cas de contamination dénombrés mais les conseils de prudence prévalent toujours

Les chiffres :

Côté chiffres, la situation se décline ainsi : 

- Un taux d'incidence inférieur à 50 (le seuil)
- 166 cas de contamination constatés sur 13000 effectués. 
- 7 lits occupés sur les 35 prévus en réanimation
- 13 personnes soignées en médecine
- 29 personnes hospitalisées à domicile
- 1 décès, celui d'une personne âgées de 59 ans qui faisaient partie des évacués sanitaires.

Pour ce qui est des taux de vaccination :

- 46,14% des Guadeloupéens ont reçu une 1ère injection.
Ce taux reste particulièrement faible chez les jeunes de 12 à 18 ans mais aussi, sur les personnes de plus de 75 ans. Pour l'ARS, cette dernière situation peut-être due à l'impossibilité pour les personnes de se déplacer. Un partenariat e été mis en place avec les CCAS des communes pour que, lorsque ces personnes se signalent, il puisse leur être envoyées des équipes qui vaccinent à domicile. Elles peuvent aussi passer par le plate-forme Riposte.

Par ailleurs, dans le secteur médical et hospitalier, plus de 82% des médecins et dentistes sont désormais vaccinés. 72% des infirmiers.
Pour le CHU, le taux atteint les 84% et au CHBT il est de 99%. 
Enfin ce taux de vaccination frôlent ou atteint les 100% dans les cliniques.

Pour autant, les autorités déplorent toujours des actes de malveillance qui ont pour but de gêner le fonctionnement des établissements de santé. Des plaintes sont systématiquement déposées après de tels constats.

Pour voir les bilans de la semaine : 

Bilan de la semaine

Les principaux chiffres de la semaine

Les décisions

Le Préfet a annoncé la fin du couvre-feu à partir de ce dimanche 14 novembre 2021. Des précisions seront données ultérieurement sur les mesures qui accompagneront cette levée du couvre-feu qui intervient à la veille de la fin de l'état d'urgence sanitaire.
Malgré tout, la gratuité des tests est prolongée jusqu'au 6 décembre.
On notera aussi qu'une enquête de séroprévalence a été commandée afin d'avoir une idée précise sur l'étendue de l'immunité en Guadeloupe.
Enfin Alexandre Rochatte rappelle la nécessité de maintenir l'obligation du port du masque dans les lieux publics.