Covid-19 : public concerné, conditions d'accès... Ce qu'il faut savoir sur la nouvelle campagne de vaccination qui démarre lundi

coronavirus
Nouvelle dose de vaccin
Des flacons du nouveau vaccin de Pfizer contre le variant Omicron, le 20 septembre 2022. ©(NANAKO SUDO / YOMIURI / AFP)
La Haute Autorité de santé recommande d'administrer les doses de rappel des nouveaux vaccins en priorité aux personnes fragiles.

Ils doivent permettre d'endiguer la huitième vague de Covid-19 qui touche la France depuis la fin du mois d'août. Les nouveaux vaccins Pfizer et Moderna contre le variant Omicron vont être administrés dans le cadre d'une nouvelle campagne de vaccination, officiellement lancée lundi 3 octobre.

Qui est concerné ? 

Tout le monde peut se faire vacciner s'il le souhaite, mais la Haute Autorité de Santé recommande ces vaccins en priorité aux personnes plus fragiles. Les résidents d'Ehpad et d'unités de soins longue durée, les 60 ans et plus, les personnes immunodéprimées, les femmes enceintes (dès le 1er trimestre de grossesse), les personnes qui présentent des comorbidités (de plus de 18 ans), celles vivant dans l'entourage de toutes ces catégories ainsi que les soignants et les professionnels de santé, doivent ainsi être privilégiés. 

A quelles conditions peut-on recevoir ces vaccins ? 

Les nouveaux vaccins ne peuvent être administrés qu'en dose de rappel, pas pour une première vaccination. D'autres conditions sont requises : pour les personnes âgées de 80 ans et plus, les résidents d'Ehpad et en soins longue durée, et les personnes immunodéprimées, il faut ne pas avoir été vacciné ni avoir eu le Covid-19 au cours des trois derniers mois. Pour tous les autres, le délai est de six mois après le dernier vaccin et trois mois après une infection au Covid-19. 

Certaines pharmacies ont déjà reçu le vaccin de Moderna et ont commencé à l'administrer. Dans une officine parisienne, visitée par les journalistes de France 2, des patients de 90 et 83 ans ont reçu leur injection et espèrent qu'elle sera efficace. "Nous avons failli perdre un fils du Covid il y a trois ans. Je connais la gravité", confie ainsi une cliente. Si les vaccins Moderna ont commencé à être livrés, les doses de Pfizer n'arriveront qu'à partir de jeudi 6 octobre, selon Le Parisien

Que changent ces vaccins ? 

Ces nouveaux vaccins à ARN messager sont qualifiés de "bivalents", car ils ciblent des sous-variants d'Omicron en plus de la souche originale du virus qui provoque la maladie du Covid-19. Pour la Haute Autorité de santé, ils doivent être administrés "préférentiellement" aux vaccins "monovalents" (qui ne ciblent qu'une souche) durant cette nouvelle campagne de vaccination. Une dose de rappel est toutefois fortement recommandée aux personnes fragiles, y compris avec les vaccins monovalents lorsque les nouveaux vaccins ne sont pas encore disponibles. 

Concrètement, Pfizer commercialise deux vaccins. L'un vise les variants Omicron BA.4 et BA.5 en plus de la souche originale. L'autre vise le sous-lignage BA.1 en plus. De son côté, Moderna commercialise un seul vaccin bivalent qui vise ce sous-lignage Omicron BA.1. La Haute Autorité de santé recommande en revanche aux moins de 30 ans de privilégier les vaccins de Pfizer.