Décès de Bernard Tapie : Jocelyn Angloma comme de nombreux supporters de l'Olympique de Marseille se souviennent du président emblématique

décès
Bernard Tapie
Bernard Tapie, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 15 novembre 2013. ©BORIS HORVAT / AFP
Bernard Tapie est décédé, ce dimanche, à 78 ans. Personnage qui ne laissait indifférent, il a marqué les esprits, à la tête du club de football de l'Olympique de Marseille. Période durant laquelle l'OM a remporté la Ligue des Champions. Club supporté par de nombreux aficionados guadeloupéens.

Bernard Tapie, symbole de la réussite sociale avant d'être rattrapé par les ennuis judiciaires, est mort dimanche à 78 ans d'un cancer dont il souffrait depuis plusieurs années, a annoncé sa famille par l'intermédiaire du groupe de presse La Provence.

Très rapidement une pluie de réactions a afflué, à commencer par le Premier ministre Jean Castex qui a salué "un combattant", "très engagé contre l'extrême droite, mais surtout pour des causes, son club, sa ville, l'entreprise aussi. Bref un homme très engagé qui a tout donné et je crois qu'on l'a vu aussi contre la maladie".
L'Olympique de Marseille, dont les supporters multipliaient ces derniers jours les soutiens à celui qu'ils surnommaient le "boss", a estimé sur Twitter qu'il "laissera un grand vide dans le coeur des Marseillais et demeurera à jamais dans la légende du club". Bernard Tapie est décédé un jour où son ancienne équipe devait affronter les Dogues lillois.

"Le boss" s'en est allé

Et qu'ils soient dans l'Hexagone où ailleurs, comme dans l'archipel, les supporters du club phocéen sont nombreux. Si tous étaient devant leur télévision pour assister au match de leur équipe, ce dimanche, tous ont également eu une pensée pour "le boss". Ce président qui a considérablement marqué les esprits. 
A tel point que les jeunes générations qui n'ont pas connu Bernard Tapie à la tête du club ont conscience de ce qu'il a apporté au seul club français auréolé de l'étoile de la Ligue des Champions. 

©Guadeloupe

 

"Il nous disait qu'on était les meilleurs"

Un autre Guadeloupéen a appris avec tristesse le décès de Bernard Tapie. Jocelyn Angloma, sacré champion d'Europe en 1993 avec l'Olympique de Marseille, aujourd'hui sélectionneur des Gwada Boys, se souvient d'un homme qui "avait beaucoup de confiance et nous disait toujours qu'on était les meilleurs".
"C'était un personnage. C'est un homme qui m'a beaucoup appris en tant que joueur et m'a beaucoup apporté en tant qu'homme", a souligné l'ancien défenseur de l'OM et des Bleus.

Jocelyn Angloma à l'OM
©DR

"Quand il venait dans le vestiaire, on ne pouvait que gagner. Il avait beaucoup de confiance. Ils nous la transmettait. Il nous disait toujours qu'on était les meilleurs", a raconté Angloma.
"C'est quelqu'un qui avait toujours envie de se battre, surtout dans son combat contre la maladie", a ajouté le joueur, champion de France avec le club olympien en 1992.
Jocelyn Angloma n'avait pas revu l'ancien président de l'OM depuis les 25 ans du titre européen de 1993, en 2018. 
"Basile (Boli) voulait aller le voir récemment alors que j'étais de passage à Paris, mais je n'avais pas pu y aller. Je ne l'avais pas vu depuis un moment", a confié l'ancien joueur olympien.

Jocelyn Angloma interrogé par Eddy M. Golabkan suite au décès de Bernard Tapie