Département : un budget pour l'après Fiona

politique
Le budget supplémentaire s'établit désormais à plus de 221 millions en dépenses et en recettes
Le budget supplémentaire s'établit désormais à plus de 221 millions en dépenses et en recettes. ©Eddy M. Golabkan
Les élus ont examiné ce mardi le budget supplémentaire 2022. Ils ont voté des ajustements de crédits notamment la sécurisation et l’amélioration de la qualité du réseau routier. Une réunion qui a également placé la tempête Fiona dans les échanges et la reconstruction nécessaire.

Trois points à l'ordre du jour de cette cinquième réunion plénière du conseil départemental. D'abord, l'adoption du procès verbal de la quatrième réunion plénière du 24 juin dernier mais aussi le vote du budget supplémentaire et enfin la création de deux contrats de projets.

Compte tenu du contexte, tous les points ont vite été évacués. Le budget supplémentaire s'établit désormais à plus de 221 millions en dépenses et en recettes. L'assemblée a ensuite profité, compte tenu de la rapidité des débats pour présenter le rapport commandé sur les ports de Guadeloupe, l'investissement et les aménagements préconisés par les experts consultés.

Elie Califer, président de la commission des finances au conseil départemental

©Guadeloupe

Un plan de reconstruction de plus d'un milliard d'euro

La tempête Fiona n'était pas forcément à l'ordre du jour mais l'exécutif a aussi appelé à une mobilisation collective pour la reconstruction. Le président du conseil départemental, Guy Losbar, souhaite mettre en place un plan de reconstruction de grande envergure évaluée, à ce stade à plus d'un milliard d'euro. Un plan de reconstruction qui doit être adossé à l'élaboration d'une véritable stratégie éditoriale afin de "tirer les enseignements du passé et agir différemment", selon Guy Losbar.  

Guy Losbar, président du conseil départemental

©Guadeloupe