Le variant britannique de la Covid-19 est désormais majoritaire, en Guadeloupe

coronavirus
Point presse Covid du 10/03/2021
©Julien Babel

La Covid circule très activement, en Guadeloupe, au regard des indicateurs relevés du 1er au 7 mars, mais pas davantage que la semaine précédente. Le variant circule majoritairement. Le préfet maintient donc l'ensemble des mesures de freinage du virus jusqu'au 25 mars 2021, y compris le couvre-feu.

Lundi 8 mars 2021, le service de communication nous informait du changement du jour de la (devenue traditionnelle) conférence de presse, relative au point de situation hebdomadaire, dans le contexte de crise sanitaire. Elle se tiendra dorénavant et ce, à compter de ce 10 mars, tous les mercredis à 16h30.

C'est ainsi que la presse s'est retrouvée face aux autorités locales, aujourd'hui, en préfecture. 

La conférence de presse

La conférence de presse hebdomadaire, pilotée par le préfet, est à visionner intégralement, ici, sur Guadeloupe La 1ère.

Le préfet de la région Guadeloupe, Alexandre Rochatte, était aujourd'hui en compagnie de Florelle Bradamantis, directrice générale adjointe de l'Agence régionale de santé et de Christine Gangloff-Ziegler, rectrice.

 

Circulation stable de la Covid-19, entre les semaines 8 et 9

Il n'y a pas eu d'aggravation de la situation sanitaire, en Guadeloupe, lors de la 9ème semaine de cette année 2021, a annoncé la directrice générale adjointe de l'ARS.

La situation est stable. C'est une bonne nouvelle. Mais il faut, malgré tout, rester très très vigilant, puisqu'on reste quand même à des niveaux élevés.

Florelle Bradamantis, directrice générale adjointe de l'ARS

Entre le 1er et le 7 mars 2021, 323 nouveaux cas de Covid-19 ont été diagnostiqués (sur 4.873 tests réalisés), contre 308 la semaine précédente. Il est question de 419 cas positifs, au total, comptabilisés par Santé publique France, qui intègre dans ses chiffres les personnes ayant une résidence principale en Guadeloupe et testées aussi bien dans l’Hexagone que dans notre département

Trois quarts des prélèvements positifs correspondent au variant anglais de la Covid-19, qui circule de plus en plus activement, dans l'archipel ; il est donc désormais majoritaire, chez nous.
La présence du variant Sud-africain a, par ailleurs, été confirmée, sur le territoire.

Le taux d'incidence est de 111 pour 100.000 habitants, contre 109, en semaine 8, au-dessus de seuil d'alerte (50/100.000).
Le taux de positivité est au-dessus du seuil de vigilance (5%) : il est de 8,43 contre 9,16 relevés entre le 22 et le 28 février.
Le facteur de reproduction du virus est en baisse, à 1,5 ; cela signifie que la transmission du virus, d'un individu à un autre, a ralenti sa progression.

Deux nouveaux clusters en milieu professionnel ont été enregistrés ; ils totalisent 19 cas de malades. Au total 8 foyers de contamination sont en cours d'investigation.

Aucun décès n’est à déplorer cette semaine.

12.428 personnes ont été vaccinées, en Guadeloupe. 2188 personnes ont déjà bénéficié d'une seconde injection, par le vaccin Pfizer.

Au dimanche 7 mars, 22 patients Covid étaient hospitalisées, chez nous. 8 sont en réanimation, victimes de formes graves de la maladie ; tous sont des personnes fragiles, présentant des comorbidités.

La Covid en milieu scolaire

La rectrice d'académie annonce 38 personnes testées positives au coronavirus, entre le 1er et le 7 mars, dont 6 à Saint-Barthélemy (et, donc, aucune à Saint-Martin), en milieu scolaire.

Nous avons encore quelques mouvements, mais qui reste très minoritaires, des personnes qui s'opposent au port du masque, pour les jeunes de 6 à 11 ans. On peut rappeler que très très majoritairement, les enfants portent aujourd'hui le masque, avec les règles telles qu'elles sont imposées.

Christine Gangloff-Ziegler, rectrice Guadeloupe, Saint-Barthélemy, Saint-Martin

Mais précisons qu'il ne peut en être autrement, dans la mesure où les chefs d'établissement ont reçu pour consigne de refuser l'accès des écoles, aux enfants qui ne respecteraient pas cette obligation, depuis le jeudi 4 mars 2021.

Notons aussi que les raisons des blocages d'écoles sont, à ce jour, difficiles à identifier, entre la mobilisation des parents d'élèves opposés au port du masque dès le CP et la grève de l'UTC-UGTG, dans les collectivités.

Pas de nouvelles mesures

Au regard des indicateurs présentés ce mercredi, qui témoignent d'une stabilisation de l'épidémie, le préfet parle de message d'espoir ; lui qui craignait, la semaine dernière, une multiplication, par deux, des chiffres Covid.

Ce message d'espoir n'empêche pas la vigilance, puisque nous sommes sur des niveaux hauts d'indicateurs (...).

Ce qui nécessite le maintien des mesures mises en oeuvre, la semaine précédente.

Alexandre Rochatte, préfet de la région Guadeloupe, représentant de l'État à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin

Des restrictions en vigueur jusqu'au 25 mars 2021.

Les contrôles seront renforcés, à l'occasion de la mi-carême, demain, jeudi 11 mars, mais aussi le week-end prochain. Les forces de l'ordre ont pour mission de veiller au respect du couvre-feu, mais aussi de l'interdiction de rassemblement sur la voie publique, notamment de défilés carnavalesques.

A propos de la fête qui a rassemblé des centaines de personnes, le week-end dernier, le préfet a précisé que les organisateurs sont poursuivis pour "mise en danger de la vie d'autrui", un délit grave.

A consulter, pour aller plus loin

Communiqué de presse : Covid-19 point de situation du 10/03/2021

Ce document récapitule les sites de tests et de vaccinations de la Guadeloupe.