DIRECT. France-Australie : suivez le premier match des Bleus à la Coupe du monde 2022 au Qatar à partir de 15h sur Guadeloupe la 1ère TV

football
Le sélectionneur et les joueurs de l'équipe de France
Le sélectionneur et les joueurs de l'équipe de France découvrent la pelouse du stade Al-Janoub à Al-Wakrah (Qatar) le 21 novembre 2022, à la veille de leur match contre l'Australie. ©(FRANCK FIFE / AFP)
Les tenants du titre entrent en lice à 15 heures, après le faux pas de leur principal rival, le Danemark, face à la Tunisie.

Un peu plus de quatre ans après son titre mondial, l'équipe de France remet sa couronne en jeu et entame sa Coupe du monde 2022, mardi 22 novembre, en affrontant l'Australie, à 15 heures, au stade Al-Janoub d'Al-Wakrah (Qatar). C'est par ce même adversaire qu'elle avait entamé son parcours en Russie, s'imposant difficilement (2-1). Privés de nombreux joueurs importants (Benzema, Pogba, Kanté, Kimpembe, Nkunku et Maignan), les Bleus font face à de nombreuses incertitudes et évolueront dans une composition de départ inédite. Un peu plus tôt, la débâcle de l'Argentine face à l'Arabie saoudite a rappelé à tous qu'être favori n'est pas une garantie de réussite. Suivez la rencontre de la France dans ce direct.

Les quatre défis que doit relever l'équipe de France pour réussir son tournoi

 Varane pourrait ne pas être titulaire. Le défenseur central, qui soigne une blessure, est "apte et disponible", selon le sélectionneur Didier Deschamps, mais pourrait commencer le mondial sur le banc au profit de Upamecano et Konaté. La France a abandonné son système à trois défenseurs du dernier Euro, mais sa formation initiale reste incertaine, en particulier la position de Griezmann, qui pourrait intégrer le milieu de terrain.

 Un adversaire à la portée des Bleus? L'Australie dispute sa cinquième Coupe du monde consécutive. Mais elle se présente avec un effectif beaucoup moins expérimenté que celui qui avait fait trembler les Français en 2018. Troisième de sa poule de qualification, elle a décroché son billet sur un fil en remportant deux barrages contre les Emirats arabes unis puis le Pérou.

 L'occasion de prendre la tête du groupe. Le Danemark, grand rival de la France dans ce groupe D, a déçu face à une Tunisie accrocheuse et surprenante (0-0). Un résultat qui fait plutôt les affaires des hommes de Didier Deschamps, qui prendraient la tête du groupe en cas de victoire.