Pas de nouvelles mesures, mais une circulation toujours active de la Covid, en Guadeloupe

coronavirus
Point presse Covid-19 du 29.10.2020
Lors du point-presse hebdomadaire sur l'épidémie de Covid-19, le préfet de la Guadeloupe a annoncé que les mesures actuelles sont maintenues. Pour voyager, depuis les îles du Nord vers la Guadeloupe, le test et un motif impérieux sont obligatoires.

A (re)voir l'intégralité du point-presse

Point-presse, sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et sur les mesures de lutte, du préfet Alexandre Rochatte et de la directrice de l'Agence régionale de la santé (ARS), Valérie Denux, ce 29 octobre 2020 :


Le contexte

La Guadeloupe n'était pas vraiment avancée, quant à ce qui l'attendait, suite à l'allocution du Président de la République hier mercredi.
Le Premier Ministre, lors de son point presse tenu à Paris à la mi-journée, a précisé les contours du reconfinement. Notre archipel ne sera pas reconfiné, contrairement à la Martinique, seul territoire ultramarin à devoir respecter cette mesure imposée au niveau national.
 

Qu'en est-il, en Guadeloupe ?

 
  • Le virus circule toujours
Dans le cadre de la concertation avec le gouvernement, les autorités locales ont analysé l'évolution de la situation sur 5 à 6 semaines. Celle où un pic a été observé, dans l'archipel, est la semaine 38. Depuis, les données suivent une courbe décroissante... bien que lente. D'où le fait que la Guadeloupe ne soit pas reconfinée.

Les mesures prises en Guadeloupe, depuis plusieurs semaines, semblent faire la preuve de leur efficacité :
- Le taux d’incidence, qui mesure le nombre de personnes positives à la covid-19, est passé de 278,07 à 69,52 / 100 000 habitants, en un mois ;
- Le taux de positivité, qui mesure le nombre de personnes positives à la covid-19, rapporté au nombre de tests réalisés, sur une semaine, est descendu à 11,02 %, contre 22,71 % fin septembre ;
- Le facteur de reproduction effectif du virus, qui représente le nombre moyen de personnes qu’une personne infectée peut contaminer, est désormais de 0,60.
Il ne faut pas s'y tromper : ces taux restent au-dessus des seuils de vigilance.

Valérie Denux note une meilleure implication de la population, globalement, dans la lutte contre le coronavirus.
Quoiqu'il en soit, la directrice de l'ARS dénonce les personnes récalcitrantes qui organisent des soirées privées "sauvages" et qui, par leur comportement, mettent en péril tous les efforts menés par ailleurs.

Alexandre Rochatte, pour sa part, n'exclut pas le recours au reconfinement, si la tendance décroissante de l'épidémie s'inversait. Il faut absolument que nous passions sous les seuils d'alerte... ce qui n'est pas le cas, à ce jour. Le virus circule toujours activement.

Pour autant, le préfet n'envisage aucune mesure supplémentaire. Celles existantes seront prolongées par arrêté préfectoral, jusqu’au 15 novembre 2020. Les contrôles, par les services de l'Etat, seront renforcés, sur tout le territoire.

Autre indicateur : 

Une pression importante continue de peser sur le système hospitalier, avec l’entrée de 21 patients diagnostiqués positifs à la covid-19, dont 1 entrée directe en réanimation, la semaine dernière. Au dimanche 25 octobre, il y avait 19 personnes COVID + hospitalisées dans le service de réanimation du CHUG et 66 dans les services de médecine des établissements hospitaliers de Guadeloupe.

Communiqué de la préfecture de la Guadeloupe

 
  • Tests et motifs impérieux
Les tests antigéniques, qui se déploient en France, pour accélérer le dépistage de la Covid-19, sont disponibles en Guadeloupe. 85.000 unités sont arrivées chez nous. La moitié de ces tests sera réservée, aux professionnels de santé ; le reste ira aux campagnes publiques de dépistage (pour les personnes asymptômatiques), le port et l'aéroport.
Les tests vont être imposés depuis Saint-Martin vers la Guadeloupe. Les voyageurs en provenance des îles du Nord devront justifier d'un motif impérieux, pour tout déplacement vers l'archipel.
 
  • Célébrations à venir
Les maires ont été invités à réglementer les conditions d'accès aux cimetières, durant les célébrations de la Toussaint. Objectif : éviter tout rassemblement. Et plusieurs municipalités ont, en effet, émis des arrêtés municipaux, afin de limiter les allées et venues, notamment la nuit.

Par précaution, la Guadeloupe sera privée de carnaval, en 2021.
 

Récapitulatif des mesures anti-Covid applicables en Guadeloupe

Nous partageons, ici, un document produit par la préfecture de la Guadeloupe et communiqué ce jeudi 29 octobre :
Mesures anti-Covid - 29 octobre 2020
©Préfecture de la Guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live