Le Dixmude se prépare à soutenir, en cas de besoin, les établissements hospitaliers des Antilles

coronavirus
Diximude 5
La semaine qui débute dira si la France peut faire face au nombre de cas de coronavirus. Des dispositions d’anticipation ont été prises. Mais, d'ores et déjà, La ministre des armées a mis à disposition 3 bâtiments de la Marine. L’un d’entre eux serait pour les Antilles.


 
Son nom : le Dixmude. Ses dimensions, 200 mètres de long, 32 mètres de large. Capacité de transport : plus de 20 000 tonnes et plus de 400 personnes.
C’est lui qui est prévu pour venir prêter main forte aux établissements de soin des Antilles, s'ils sont débordés. Son équipement « spécial lutte contre le coronavirus » n’a pas encore été détaillé mais il devrait être similaire à celui des deux autres porte-hélicoptères de la marine.
Diximude 6

L’un d’entre eux, le Tonnerre, celui qui avait été déployé pour secourir les Saint-Martinois et les Saint-Barth au lendemain du passage de l’ouragan Irma, vient d’être mis à disposition de la Corse, violemment touché par le Coronavirus. A son bord, une équipe médicale du service de santé des armées et une autre de l’assistance publique des hopitaux de Marseille. Il peut accueillir une quinzaine de malades dont 6 en réanimation. Il dispose également de deux blocs opératoires et de 69 lits médicalisés. Il est basé à Toulon, tout comme, celui qui est prévu pour les Antilles.
C’est l’Etat qui fera appel à lui en cas de coup dur. Le 3 ème porte-hélicoptère français de l’armée sera lui pour la Réunion. il est déjà stationné dans l’Océan Indien.

Un dispositif primordial justifié, comme le stipule le dernier arrêté paru au Journal officiel, par  « la situation sanitaire propre à l’insularité, à l’isolement et à l’éloignement des territoires ultramarains, caratérisé par les difficultés majeures auxquelles ses territoire seraient confrontés en cas de propoagation massive du virus ». 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live