publicité

Dossier de l'Eau : L’initiative des présidents de communautés d’agglomération est diversement appréciée

Il faut compter aujourd'hui avec, d'un côté, l'accueil sans illusion par les usagers de la Basse-Terre, qui se sont constitués en comité et l'accueil bienveillant par le président du GUSR, Guy Losbar qui souhaite cependant la mise en place d’un opérateur unique pour gérer l'eau en Guadeloupe

  • FJO avec O. Lancien et R. Ponnet
  • Publié le
Les réactions se multiplient, après la déclaration de 5 des 6 présidents de communautés d’agglomération et de communes, mettant en avant un accord pour régler la crise de l’eau. Les premiers concernés par les coupures, eux, sont plutôt sceptiques. C’est le cas en particulier des habitants de Baillif, Saint-Claude, Gourbeyre et CBE. Ils ont décidé de se constituer en comité de l’eau, comme les a invités à le faire l’Ordre des avocats de la Gpe, afin de saisir la justice pour déterminer les responsabilités et réparer les préjudices. Et ce Comité de l’eau de la Basse-Terre ne se fait guère d’illusion

Rozan Bassette, porte-parole du comité

De son côté, « Guadeloupe Unie Solidaire et Responsable » se félicite de cet accord trouvé par les EPCI. Mais le parti politique estime que l’enjeu est trop élevé pour faire l’économie d’une gestion commune de ce dossier. La déclarationAry Chalus, qui a tapé du poing sur la table, il y a quelques jours en affirmant que la Région ne financera rien sans une démarche unitaire des élus, se félicite de cette position unitaire. Car selon lui, l’urgence c’est bien le retour de l’eau au robinet. Le syndicat unique de gestion, ce sera pour plus tard. La collectivité régionale va accompagner la démarche des présidents d’EPCI des présidents prévoit, comme structure de pilotage, une conférence permanente des présidents. Pour Guy Losbar, le président du GUSR, il faut une « entité » unique sur le financement et la gestion. En clair, un opérateur qui dispose d’une expertise « confirmée »

Guy Losbar, le président du GUSR

Il rejoint en cela la position du Président de Région (dont il est le vice-drésident). Ary Chalus avait tapé du poing sur la table, il y a quelques jours en affirmant que la Région ne financera rien sans une démarche unitaire des élus. Il se félicite donc de cette position unitaire. Car selon lui, l’urgence c’est bien le retour de l’eau au robinet. Le syndicat unique de gestion, ce sera pour plus tard. La collectivité régionale va accompagner la démarche des présidents d’EPCI

Ary Chalus, pdt de la Région Guadeloupe



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play