guadeloupe
info locale

EAU: Josette Borel-Lincertin ne comprend pas la reculade des élus guadeloupéens

victorin lurel
EAU: Josette Borel Lincertin ne comprend pas la reculade des élus guadeloupéens
Josette Borel-Lincertin, la présidente de la collectivité départementale de Guadeloupe, invitée de Politique Première en radio. ©Olivier Lancien
La présidente du conseil départemental était l'invitée de Politique Première, lundi soir, en radio. Josette Borel Lincertin affirme beaucoup oeuvrer pour l'eau en Guadeloupe. Elle ne comprend pas le subit retournement des élus dans ce dossier: désormais fini le syndicat unique de l'eau.
Les mots sont pesés et réfléchis, Josette Borel Lincertin parle "d'égoïsmes territoriaux". La présidente du département dénonce une inertie dans ce dossier de l'eau. La Guadeloupe connaît de graves problèmes d'acheminement du précieux liquide aux robinets des guadeloupéens. Entre 2014 et 2015 d'importantes coupures ont littéralement paralysées le quotidiens des habitants. Ce n'est pas la ressources qui est en cause, puisque l'archipel reçoit des millions de mètres cubes d'eau de pluie par an, mais ce sont les infrastructures qui sont défectueuses. Sous l'éffet de la pression, les canalisations vétustes cassent ou explosent. En Décembre 2014, les élus ont eu l'idée de créer un syndicat unique de production et de distribution de l'eau, mais en cours de route les choses ont changé. L'idée est, pour le moment, purement mis de côté.
Depuis plusieurs mois, la collectivité départementale rénove ou construit des usines de production, aide les communes à refaire les canalisations, ou des réservoirs. Aujourd'hui, le dossier semble être au point mort. Au micro de Claude Danican et Olivier Lancien, Josette Borel Lincertin demande aux élus d'agir, de se mettre autour d'une table pour dégager une solution favorable à la remise aux normes de tout le systèmes d'adduction.


EAU: Josette Borel Lincertin ne comprend pas la reculade des élus guadeloupéens




EAU: Josette Borel Lincertin ne comprend pas la reculade des élus guadeloupéens
Josette Borel Lincertin, la présidente du Conseil départemental invitée de Politique Première ©Olivier Lancien


Si l'eau est un dossier important pour Josette Borel Lincertin, il y a aussi une urgence pour elle: le RSA. Le revenu de solidarité active explose dans l'archipel. le nombre de bénficiaires ne cesse de croître au fil des années. Selon les derniers chiffres la collectivité consacre 253 millions d'euros dans son budget primitif pour ce RSA, en cours d'année, il faut abonder ce poste pour faire face à l'augmentation. Le département de Guadeloupe fait partie des conseils départementaux qui ont demandé à l'Etat de reprndre la gestion du revenus de solidarité active. Ces collectivités attendent une réponse du premier ministre, Manuel Valls. Mais Josette Borel Lincertin ne reste pas les bras croisés. Elle estime que le RSA met en danger l'équilibre budgétaire du département. Elle va renforcer les contrôles pour éviter les fraudes. Mais pour elle c'est un problème de fond en Guadeloupe. L'insertion professionnelle ne marche pas correctement. L'étroitesse du marché du travail dans l'archipel et les crises économiques n'améliorent pas les choses. Josette Borel Lincertin estime que la proposition de Victorin Lurel, dans son rapport sur l'égalité réelle, est bonne. Le député socialiste guadeloupéen propose une priorité d'emploi aux résidents locaux, à compétences et diplômes équivalents. 


Josette Borel Lincertin, invitée de Politique Première



Ary Chalus a créé une telle espérance (...) les Guadeloupéens attendent qu'il se mette au travail 


L'ancienne présidente de la Région ne comprend pas le bras de fer entre Ary Chalus, le nouveau président de Région et Victorin Lurel, l'ancien exécutif sur la situation financière de la Région Guadeloupe. Josette Borel Lincertin soutient le bilan de l'ancienne majorité à laquelle elle à participé à la Région. Elle ne comprend pas cette bataille de chiffres. La présidente de la collectivité départementale souhaite remettre en marche la collaboration entre les deux collectivités pour les grands dossiers de l'archipel.


Josette Borel Lincertin, présidente du Département, invitée de Politique Première



Membre du parti socialiste, Josette Borel Lincertin affirme que son parti va peser sur les prochaines échéances électorales, la présidentielle, bien sûr, mais aussi et surtout les législatives de 2017 et les sénatoriales qui vont suivre.

Politique Première c'est tous les lundis sur Guadeloupe 1ere la Radio, à 18h20.
Publicité