Eau : une commission d'enquête sur le terrain

consommation
Eau

Une commission d'enquête parlementaire relative à la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences est lancée en Guadeloupe. Le but : mener l’enquête sur ce qui a pu conduire à la situation actuelle dans l'archipel et trouver des solutions concrètes.

Une commission d’enquête parlementaire sur l’eau est actuellement en Guadeloupe et ce pour une semaine. Une commission demandée par le groupe la France Insoumise et dont le rapporteur est Olivier Serva, député de la Guadeloupe. L’objectif : auditionner des acteurs de l’eau et des collectifs d’usagers pour mettre en lumière la problématique de l’eau et tenter de trouver des solutions pérennes.

Pendant une semaine, la députée du Val-de-Marne, Mathilde Panot, va multiplier ce type de réunions.

Au programme : des rencontres avec des personnalités locales comme Ferdy Louisy, président du Syndicat intercommunal d'alimentation en eau et d'assainissement de la Guadeloupe (Siaeag), Dominique Laban, directeur de l’office départemental de l’eau, ou encore avec Amélius Hernandez, l’ancien président du Siaeag.

Son objectif : mener l’enquête sur ce qui a pu conduire à la situation actuelle en Guadeloupe et trouver des solutions concrètes.

Mathilde Panot, présidente de la commission d’enquête relative à la mainmise sur la ressource en eau par les intérêts privés et ses conséquences

Si cette commission ne concerne pas uniquement la Guadeloupe, le territoire occupe toutefois une place importante dans l’enquête.

Une enquête nécessaire pour la députée à quelques mois de la création du syndicat unique.

Mathilde Panot 

La commission d’enquête a prévu de rendre son rapport mi-juillet.